Hilaire Takilal Ndolassem, leader du FPL et participant au dialogue national, a répliqué ce 1er octobre aux reproches de la plénière sur le quota de 45 sièges proposé aux politico-militaires dans la prochaine composition du Conseil national de transition (CNT).

« Ayez de la grandeur pour vos frères. Pendant que ces politico-militaires étaient dans le désert (…) vous étiez en train de manger des repas copieux (…) avec vos maitresses et femmes. Si le maréchal n’était pas mort, il serait en train de faire ses sept ans. Respectez-nous », a réagi Hilaire Takilal Ndolassem.

S’agissant des violences meurtrières au Guera, Hilaire Takilal Ndolassem demande justice : « on a eu Sandana, Abéché (…) aujourd’hui Mangalmé. N’attendons pas que ça touche vos villages pour demander justice. Demandez justice pour tous les tchadiens qui tombent ».

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda

844 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire