La vidéo postée par un compatriote sur sa page Facebook frise l’ignominie humaine et interpelle chacun d’entre nous.

Au nom de quels principes a-t-on le droit d’humilier un homme de cette manière ? Que font les organisations de droits de l’homme au Tchad ?

En tout que toutes les entités se saisissent de cette vidéo, qu’elles identifient les personnes incriminées et les remettent à la justice.

Que cette personne soit terroriste affiliée à Boko-Haram, il y a les renseignements militaires qui doivent l’interroger avec les droits et devoirs dus à cela, et si c’est juste un bandit quelconque, la police judiciaire est la mieux placée pour faire son travail.

Mais torturer au grand jour un homme et plaisanter avec cela est intolérable.

Tchadanthropus-tribune

4018 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire