Selon de sources concordantes, le HCR (le bureau pays du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de L’homme) a organisé le 24 mars 2021, au centre Bethel de Bakara, un atelier de formation des forces de défense et de sécurité en matière de respect des droits de l’Homme en période électorale. Cette formation, destinée aux cadres supérieurs de commandement des forces de défense et de sécurité, a vu la présence du directeur général du ministère de la Justice, Madjitangue Trahogara. Mais de quelle formation s’agit-il quand on voit les exactions en matière de droits de l’homme qui sont faites chaque jour par ces soi-disant forces de défense et sécurité.

Depuis longtemps, l’armée de Déby est connue dans ses exactions sur les civils et citoyens en matière de droits de l’homme.

Selon la représentante du Haut-commissariat aux droits de l’Homme et cheffe de bureau pays au Tchad, Flaminia Minelli, le Tchad, membre des Nations Unies et de l’Union africaine, a signé le pacte international relatif aux droits civils et politiques, le pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, la Convention relative aux droits des personnes handicapées, la Convention contre la torture, les traitements cruels, inhumains et dégradants, mais aussi de la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples, ainsi que la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance.

Pourtant fort des ratifications de ces instruments et leur internalisation dans l’ordonnancement juridique national, le régime de Déby n’a pas su mettre à profit ces indications, et pire les exactions sur les personnes continuent de plus belle. Il suffit de voir les innombrables vidéos des exactions sur de supposées personnes accusées de mèche avec la partie adverse.

Le régime d’Idriss Déby est connu pour ses non-respects en matière de droits de l’homme. Ce n’est pas cette formation qui sera mise à profit pour des hommes combattants dont la majeure partie est analphabète et ne daigne jamais respecter les droits de l’homme.

La vidéo que nous publions illustre très bien la nature du régime Déby. Si en 30 ans rien n’a changé, ce n’est pas des colloques et autres formations qui vont faire changer les choses, mais il faut une réelle volonté politique.

Tchadanthropus-tribune

1660 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire