Les résultats du bac session 2017 publiés samedi par l’Office national des examens et concours du supérieur (ONECS), font état de 15364 admis d’office sur un total de 71902 candidats, soit 21,37 % de réussite.

Par ailleurs, selon le directeur général de l’ONECS, professeur Bakary Abbo, qui communiquait les résultats, 17 127 candidats, soit 23,82 %, sont admissibles et doivent composer pour la seconde session dans une semaine. La publication des résultats du Baccalauréat de la session de juillet 2017 sont diffusés par plusieurs canaux : des affiches dans tous les lycées, cliquez pour consulter la liste des admis d’office sur Internet.

Les résultats montrent également que les arabophones comptent le plus d’admis (G2A 91,67 %), même s’ils sont moins nombreux que les francophones. Les admis d’office et les admissibles se recrutent plus dans les séries littéraires que celles scientifiques.

1.219 tentatives de fraude ont été enregistrés lors du déroulement des épreuves écrites du baccalauréat de la session de juillet 2017. Les fraudeurs ont été appréhendés puis sanctionnés grâce au dispositif de vigilance de l’équipe de l’ONECS, 8 d’entre eux font l’objet de poursuites judiciaires. Il s’agit de cas de personnes appréhendées possédant des cartes biométriques falsifiées et composant en lieu et place des candidats officiellement enrôlés par les opérations d’identification biométrique individuelle des candidats. Selon nos informations, Hissein Souleimane N° 1157 à Amtoukouine, lycée Saint-Étienne qui ne s’est jamais présenté une seule fois en classe, a obtenu son Bac avec la mention assez bien. Son voisin de table pendant l’année scolaire, un certain Hassan qui n’a jamais composé, est déclaré admis à passer l’oral. Dalpou Magloire n’à jamais composé, mais déclaré admis au Bac. Pire, ce qui retient notre attention, un jeunot de 12 ans en classe de 4e, le nommé Abakar Mahamat Saleh, son père travaille au palais des Itno, est admis au Bac avec la mention passable, parce qu’il devrait aller étudier à l’étranger. Voilà comment prépare-t-on l’avenir dans notre pays, et cela avec le truchement de ceux qui sont responsables dans l’éducation nationale… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune avec Tchadpages

2529 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article