Où est passé Tom Erdimi ? Au Tchad, sa famille dit être sans nouvelle de lui depuis 2020. Premier directeur de cabinet d’Idriss Deby Itno et ancien coordinateur du projet pétrole, avant de passer dans l’opposition armée où il était considéré comme l’éminence grise de la rébellion dirigée par son frère jumeau Timan Erdimi. Les avocats de la famille ont annoncé lors d’une conférence de presse mardi 12 octobre avoir saisi le Comité des droits de l’homme de l’ONU.

L’une des filles de Tom Erdimi est présente dans la salle. Cachée sous un large voile, elle ne parlera pas et s’en remet à ses avocats. Ces derniers expliquent qu’elle n’a plus de nouvelle de son père depuis 2020 et que Tom Erdimi se trouvait en Égypte avec le statut de réfugié avant d’être enlevé.

La famille de l’opposant dit avoir tenté, discrètement, d’obtenir des réponses auprès des autorités tchadiennes et égyptiennes. Sans succès.

Les avocats montent maintenant au créneau et dénoncent une disparition forcée. Ils affirment avoir saisi le Comité des droits de l’homme des Nations unies. « C’est l’occasion pour les deux gouvernements, tchadien et égyptien, de pouvoir clarifier la situation du docteur Tom Erdimi, demande Maître Frédéric Dainonet. Malgré la saisine du Comité des droits de l’homme des Nations unies… il n’est jamais trop tard pour rassurer la famille, (dire) que le docteur Erdimi est en vie et dire également pourquoi il a disparu… »

Les avocats pointent ce qu’ils qualifient de silence complice du Tchad face à la disparition d’un citoyen tchadien. « C’est délicat », affirme simplement une source sécuritaire tchadienne précisant qu’il est difficile de s’exprimer sur cette affaire. 

Aurélie Bazzara-Kibangula

385 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire