Du 9 au 25 février 2022, un détachement d’instruction opérationnelle ERC 90 « Sagaie » des Éléments français au Gabon (EFG) a été projeté à N’Djamena, au profit de l’Armée nationale tchadienne (ANT). Cette formation, mise en œuvre par les instructeurs du Détachement d’assistance opérationnelle (DAO) blindé du 6e Bataillon d’infanterie de Marine (6e BIMA), avait pour objectif la maitrise de techniques de la capacité blindée.
Une séquence de formation avait déjà été réalisée en 2021 au profit du 3e Groupement blindé de la Direction générale des services de sécurité des institutions et de l’état (DGSSIE). Cette nouvelle séquence s’est concentrée sur trois objectifs : un audit des matériels et de l’entrainement depuis le dernier DIO, une instruction sur les Dispositif de tir réduit (DTR) et une préparation du prochain DIO.
Ces trois semaines d’instruction théorique et pratique ont permis aux militaires tchadiens de se perfectionner dans la maîtrise des différentes composantes techniques de l’ERC 90.
Les stagiaires ont suivi un stage dynamique durant lequel les instructeurs français et les militaires tchadiens ont pu échanger sur leurs expériences opérationnelles réciproques. Comme l’armée française, l’ANT a une expérience du combat avérée et une connaissance aiguisée de la zone sahélo-saharienne.
En janvier 2021, la France a cédé 9 ERC 90 au Tchad pour répondre à une demande tchadienne de développer sa composante blindée, traduisant un effort de construction capacitaire que la France accompagne et qui s’inscrit dans le renforcement du partenariat militaire entre la France et le Tchad. 22 actions de formation des EFG ont été réalisées au profit du Tchad en 2021 et 40 autres sont planifiées pour 2022.
Le partenariat militaire opérationnel s’inscrit dans le volet « Coopération » de la ré articulation du dispositif militaire au Sahel, hors du Mali. Il complète les volets « partenariat de combat » avec les forces armées nigériennes et « réassurance », pour appuyer les forces alliées ou partenaires, notamment dans les domaines aériens, du renseignement, de la santé et de l’aéro mobilité.
Pôle opérationnel de coopération, les EFG proposent des formations aux armées des États d’Afrique centrale, notamment durant leur préparation à l’engagement opérationnel. Plus de 10 000 stagiaires sont répartis chaque année au sein de plus de 200 stages hautement spécialisés. Les EFG sont également un point d’appui opérationnel et logistique pour l’armée française.

Sources : État-major des armées

Droits : ministère de la Défense

892 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire