Le 7 juin, le ministre des affaires étrangères tchadien, Mahamat Zene Cherif, a convoqué le chargé d’affaires à la tête de la chancellerie américaine à N’Djamena, Richard K. Bell. Cette convocation fait suite à la participation, le 1er juin, du chargé d’affaires américain au congrès du jeune parti d’opposition Les Transformateurs. Le congrès du parti, présidé par Succès Masra, qui n’avait pas obtenu l’aval des autorités tchadiennes, avait débouché sur l’intervention de la police, occasionnant des heurts avec les militants du parti. Dans la foulée, l’ambassade des États-Unis à N’Djamena avait demandé dans un communiqué diffusé sur Facebook ( voir ICI“le plein respect du droit des citoyens de se rassembler paisiblement”. Un communiqué dont les termes ont aussitôt été qualifiés par N’Djamena de “délibérément condescendants et provocateurs” ( voir ICI).

Tchadanthropus-tribune avec la lettre du Continent.

1082 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article