Selon nos informations, Mr Michelot a décidé de regagner N’Djamena après quelques contacts avec les autorités du CMT.

Longtemps mis au placard à cause de ses sorties intempestives, et surtout en contradiction évidente avec certains communiqués du bureau fédéral, le désormais ex-communiquant du mouvement FACT l’aurait senti comme un affront, surtout le fait de recadrer et le repositionner au sein du même bureau, alors qu’auparavant il naviguait seul sans y être chapeauté.

En bon politique, il aurait dû avertir ses camarades de son désaccord, démissionner et prendre le large. Mais se comporter de la sorte peut être traduit de trahison. Parti comme il est parti, qui dit que demain il ne se comporterait pas de la même manière ?

Après trente ans d’exil, il est accueilli au bas de la passerelle par le ministre porte-parole du gouvernement, Abdramane Koulamallah et le ministre d’État en charge de la Réconciliation, Acheikh Ibn Oumar. Son retour serait facilité par la politique de la main tendue des autorités de transition appelant les exilés à regagner le bercail.

En tout cas pour lui, une page est tournée.

Tchadanthropus-tribune

444 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire