De sources concordantes, plus de 3000 fonctionnaires n’auront pas leur paie à partir du mois d’août 2019. Le service de la solde serait en train de rayer de la liste de paie 3 356 membres du personnel civil de l’État. Suivant la même démarche, 1904 ont eu leur solde coupé pour les mêmes causes. Cette affaire de faux diplôme concerne 15 ministères diton, 2648 agents du ministère de l’Éducation nationale, chose très grave concerne 192 à la santé publique, 172 se disent fonctionnaires des Finances, 154 de l’administration du territoire, 140 de la jeunesse et sport, etc., etc.

La question que tout républicain serait amené à poser est celle-ci. C’est bien si la solde de ces voleurs, de ces bandits en faux et usage de faux a été bloquée, et la suite, que disent les lois de la République dans ce cas de figure ? 

–      Pendant combien de temps ces voleurs ont abusé de l’état et de ses citoyens ?

–      Quelles sont les mesures et la durée de l’argent volé ?

–      À combien s’élève la somme globale de ces sommes ?

–      Des démarches ont été entreprises pour qu’ils remboursent cet argent ?

–      Et enfin que la justice dit-elle en termes de droit pénal dans ces cas ?

Le Tchad n’est pas un butin dédié aux individus véreux. Il est le bien de toutes et de tous. Que les lois de la république s’appliquent.

Tchadanthropus-tribune

1640 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article