En effet le 12/11/2010 cet agent véreux de l’État se fait recruté au ministère de l’éducation nationale en qualité d’enseignant sous le matricule 100373. Le 24/12/2012 par des manœuvres frauduleuses il modifie son prénom Abdelmamoud en lieu et place par Abdelmamout et obtient un second recrutement au ministère des finances sous le matricule 119530 et continuait à percevoir le salaire de son premier recrutement sans gène jusqu’en 2014.

Hors selon les dispositions de la loi portant statut général de la fonction publique en république du Tchad même s’il s’agit d’un changement de corps ou de classe il faut avoir fait au moins 5 ans dans l’ancien corps ou classe et respecter certains critères mais ce n’est pas le cas.
Qu’à cela ne suffise et comme le ridicule ne tue pas, ce parasite de l’État sieur Abdelmamoud ou Abdelmamout on ne sait plus lequel des deux prénoms employé se fait obtenir un contrat de consultance au bureau national de fret (BNF) en février 2013 où en complicité avec le chef de division des ressources humaines il organise le recrutement de plus de 50 personnes dans cette structure moyennant 1000.000 FCFA par tête.
Ces actes posés par cet agent sont d’une délinquance notoire et nécessitent des poursuites judiciaires.

Dans le cas d’espèce Issa Mahamat Abdelmamout ou Abdelmamoud est poursuivable pour délits constitués de faux et usage de faux et corruption. En outre la commission administrative paritaire du département ministériel des finances doit statuer sur son sort et prendre des sanctions à son égard voir jusqu’à sa révocation de la fonction publique. Nous espérons qu’à travers ce dossier flagrant, le nouveau Inspecteur général d’État connu pour sa rigueur doit entreprendre des contrôles stricts sur les dossiers des recrutements des agents de l’État afin que ce genre d’agents malsains soient écartés de la gestion de la chose publique et traduits en justice pour leurs actes.

Enfin, il y a ce petit détail, l’agent véreux en question est aussi protégé par l’actuel Ministre de la Justice qui est son parrain de son livre intitulé » Tchad: Comment sortir de la crise économique » causes, conséquences et solutions paru aux éditions SAO ».

Au regard de ces preuves palpables même son protégé du ministre ne peut le sauver de ce pétrin.

Agent au Ministère des Finances.

Eric Ngaradoum

2893 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article