À l’octroi du marché de manière illicite, la rédaction avait dénoncé ce qui apparaissait comme un béguin de gamin.

La dépense de presque 6 milliards 800 millions pour acheter des véhicules V8 afin d’équiper les membres du CMT est-elle nécessaire par ce temps où on indique aux Tchadiens que le pays n’a pas d’argent ?

Une autorité qui se respecte ne peut imposer cela pour sa population qui crève de faim, qui n’arrive pas à se soigner, qui éduque difficilement ses enfants.

Des cas pareils ne peuvent être perçus comme une forme d’injustice sociale, car rien ne justifie une telle dépense alors que de la présidence jusqu’à certains départements, le parc automobile est immense.

Comme les bévues d’un certain Haroun Kabadi avec le CNT, toute personne veut se sucrer sur le dos du peuple tchadien. Les Tchadiens ne méritent pas un tel mépris, une telle irresponsabilité politique dans la gestion de la chose publique.

Le président de la transition doit se démarquer de ceux qui ont fait ombrage à un certain Idriss Déby, en le conseillant maladroitement jusqu’à lui creuser les trous sous ses pieds. La bonne gouvernance doit être de mise.

Tchadanthropus-tribune

827 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire