Pahimi Kalzeubet est sous pression. Sa hiérarchie lui intime de trouver une solution, et surtout qu’Idriss Déby ne veut pas entre parler de grève généralisée. C’est ainsi que sieur Pahimi Kalzeubet le mollusque argenté instruit par son chef peu avant de s’envoler pour Paris, a reçu les syndicalistes au premier jour de la grève. Une grève qui il faut le dire est largement suivie dans tous les secteurs publics. Les établissements scolaires, secondaires et élémentaires sont restés fermés ainsi que l’université. Un service minimum est assuré dans les hôpitaux. Constant la détermination des travailleurs, le mollusque les reçoit et leur propose la compensation de l’abattement de salaire en nature aux fonctionnaires, le gouvernement propose de signer les actes des avancements et de reclassement, mais les effets financiers commenceront à partir de 2019. Comme on le voit, c’est quand le gouvernement est coincé qu’il montre des pattes blanches. Le syndicat ne doit pas se leurrer et se faire encore une fois de plus avoir. À travers cette proposition, le gouvernement de la fameuse 4ème République cherche un répit. Le régime n’a que de mépris pour les travailleurs, il ne faut pas céder à cette proposition plus que bidon.

Tchadanthropus-tribune

3137 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article