À l’image de nos compatriotes sortis des prestigieuses écoles militaires de renom, un autre jeune vient de s’y ajouter aux rares cadres que compose l’armée tchadienne.

Begueira Idriss Déby, Bigui de son petit nom vient de faire sa sortie académique à la prestigieuse Royal Military Accademy de Sandhurst en Angleterre.

L’armée tchadienne est composée presque dans sa majorité de cadres n’ayant aucun niveau de formation militaire aboutie. Il y a des hommes connus pour leur bravoure sur un terrain de combat, et assez souvent nommés Général dans l’armée par reconnaissance de Déby. Il y a aussi d’autres nommés généraux, qui n’ont jamais fait un combat, lisse comme la pommade et qui sont à l’image des mannequins, arborant les insignes de l’armée par la faveur, le clientélisme et le népotisme. Dans la réalité en dehors des diatribes et colportages leur place est ailleurs.

Les jeunes compatriotes qui s’illustrent en suivant des formations adéquates sont à encourager même si celui-ci porte le nom Idriss Déby.

Par cette publication, nous démontrons à la dictature en place depuis bientôt 30 ans, que notre combat n’a rien de personnel, non plus contre une communauté, mais il s’inscrit contre un système de gouvernance totalement néant, incapable et mafieux. Pourvu que la génération à venir sache gommer les imperfections commises actuellement.

 

Tchadanthropus-tribune

1326 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article