Forum National Inclusif sur les Réformes des Institutions de la République

Au 3ème jour, le vrai visage du MPS se dévoile

Il a fallu juste trois jours pour que les participants au Forum National inclusif se rendent compte de la forfaiture qui est mise en scène dans la salle mythique du Palais du 15 janvier.

Le thème le plus attendu de ce forum est sans nul doute celui qui est consacré à la forme de l’État et au découpage administratif. Les participants se sont prononcés majoritairement à un Tchad unitaire et fortement décentralisé. Les participants se sont aussi prononcés sur le retour aux 14 préfectures d’antan tout en accordant un statut particulier à la ville de N’Djamena et aussi le découpage de l’ancienne préfecture du BET en 3 régions. Pour ce qui est des chefferies traditionnelles, la majorité des intervenants se sont prononcés pour leur maintien tout en demandant que les cantons créés ex-nihilo ces dernières années soient supprimés. Même l’ami de toujours du Président Idriss Déby Itno, le Général Oki Dagache n’a pas hésité de dénoncer la création intempestive des Cantons par son patron et les nominations des administrateurs incompétents à la tête des unités administratives. Dans cette position il emboitait le pas à plusieurs intervenants dont des députés MPS et l’un des Vuvuzela du MPS, Abdenasser Garboa alias Bébé Doc qui semble vouloir marquer son passage dans cette salle en disant une certaine vérité. Beaucoup des gens ne vendent plus cher sa peau à son poste de DG des Droits de l’Homme.

 

Mais la grande surprise de la salle est venue de l’introduction d’un sujet qui n’a pas été présenté par l’exposant du jour, Senoussi Hassana Abdoulaye : le régime. Des officines privées, en manque d’intelligence et de subtilité dans la gestion de la masse ont décidé de s’inviter dans le débat à travers un scénario cousu de gros fil blanc. Tahir Oli, Secrétaire Général du Ministère de l’Administration du territoire et neveu du Président Idriss Déby ; Oumar Abdallah Lebine, DG de l’Agence en charge de financement de la Jeunesse, de la Culture et du Sport et parent de l’Ennedi ; Domo Djidingar, ancien maire évincé du 9ème Arrondissement et bras droit de Mahamat Digadimbaye de la CASCIDHO, une association de la société civile satellite du MPS ; Aboubakar Kebir, un ancien opposant en exil en France, converti au Débyisme et devenu un lèche-botte de Idriss Kalakala le beau-frère de Déby au sein de l’OPJ/MPS ; ces orateurs se sont succédés pour faire dire à la salle d’adopter le régime présidentiel fort avec un Chef de l’État secondé par un Vice-Président nommé et avec la suppression du Premier Ministre.

 

Cette position était développée juste avant eux par Zen Bada qui occupe son rôle du « Parrain ». Mais la salle a réagi vivement à cette situation car, le mode de désignation de ces personnes pour parler n’a pas respecté les principes établis de demande de parole. Une liste a été glissée à la vice-présidente du Présidium Mariam Mahamat Nour qui n’a pas pu refuser de la lire. C’était trop gros. L’autre couac du forum est la passe d’arme entre Mascou et les partis politiques qui se sont sentis lésés dans la distribution des paroles. Clément Bagaou, habitué des coups d’éclats à claquer la porte du forum.  (Kascou Kassiré Koumakoye) a copieusement insultés les partis non représentatifs avant de revenir leur demander pardon par suite d’une désapprobation générale de son attitude.

 

En somme, ce forum n’est qu’une grande mascarade engagée pour applaudir des décisions déjà prises par avance. Deux reparties sur l’amnistie rocambolesque et les méthodes humiliante auxquelles il faut trouver une parade.

Tchadanthropus-tribune

2420 Vues

  • D’abord c’était une partie de la société civile qui a cru en ce forum, ensuite certaines personnalités ressources spécialistes en droit, administration, sociologie et politique, enfin des participants lambda et autres hommes politiques qui ont compris que ce forum et sa gestion ne sont que les parties visibles de l’iceberg. Car, chaque qui passe apporte son lot de surprises qui conforte ceux qui avaient boycotté le forum dans leur conviction que tout était déjà ficelé. La désignation du présidium, la distribution des paroles, etc. obéissent à un scenario déjà écrit et gardé jalousement que les intervenants abusés, assisteront impuissamment à son adoption le moment venu. Sinon comment comprendre que certains évoquent le cas d’un régime présidentiel avec un président et un vice-président au détriment du poste de premier ministre? Comment défendre la suppression de certaines chefferies traditionnelles créées ex nihilo alors que le pape lui-même s’est fait nommer sultan de …. sans territoire et population? Wait and see

    Commentaire par DJIBERT ADAM MAMADOU le 23 mars 2018 à 8 h 55 min