Goukouni Weddeye, ex-président du Tchad sur période de quelques mois. L’homme avare des mots a décidé de raconter l’histoire de son pays d’un ton narrateur. Sa voix sèche et insipide vient racler un ton vif exprimant son vécu, l’histoire de son pays. Mais il y a des faits qui pour certains ne doivent pas être sus.

Selon nos correspondants, sur RFI, les aveux de l’ex-président n’ont pas été appréciés au sein du palais rose, surtout que quelqu’un de RFI eut la félonie d’avertir la présidence tchadienne sur ce qui devrait être dit concernant Idriss Déby et son escapade à Amsterdam avec la DGSE – Une sorte de recrutement de barbouze pour exécuter une omerta sur Hissein Habré. Ce passage de Déby à Amsterdam avec la DGSE a rendu Déby fou de colère juste avant son voyage à l’ONU.

Goukouni Weddeye a dit tout haut ce que beaucoup de tchadien connaisse déjà.

Être un sbire de la France contre les intérêts du Tchad, 30 ans de gouvernance après, chaque tchadien le remarque sans doute. Il n’y a que la vérité qui blesse.

Tchadanthropus-tribune

2049 Vues

  • je veux les juger tous ,goukouni ou deby.

    Commentaire par MAHAMAT le 30 septembre 2019 à 8 h 20 min
  • C’est bien la vérité. On ne peut mourrir qu’une seule fois. La France , déby etces acolites ont mis le pays a terre, enterrer le Tchad

    Commentaire par SAID le 1 octobre 2019 à 21 h 25 min
  • Chaque chose à un debu et une fin , je vous assure que la fin du régime anarchique de déby n’est pas pour longtemps,

    Commentaire par SAID le 1 octobre 2019 à 21 h 30 min