Comme la rédaction de Tchadanthropus-tribune l’avait annoncé, finalement Idriss Déby Itno, le président dictateur du Tchad est arrivé avec une bonne cohorte de comparses à Paris. Il faut le dire sans ambages pour ceux qui présentaient la rencontre du G5 entre Déby et Macron comme “ Plus de nuage entre paris et N’Djamena “ qu’il y a toujours de l’eau dans le gaz. Sinon, rien n’explique la précipitation du voyage du général président après Bamako et Addis à Paris. Selon nos sources très bien renseignées, à Bamako, malgré les recherches des clichés de proximité avec le président Macron, malgré les clichés de bras dessus bras dessous diplomatiques, la délégation française avait pour consigne d’observée une certaine réserve en dehors de l’ami mercantile Le Drian et l’ex-ambassadrice au Tchad aujourd’hui à Bamako Évelyne Decorps qui insistaient pour une rencontre chaleureuse. Ce qui ne fut pas le cas. Au-delà du tête-à-tête diplomatique, rien ne fut comme ce que le lobby avait préconisé. Le conseil à Idriss Déby était de l’amener en visite privée à paris, où Le Drian en chef d’orchestre devait affiner des rencontres avec des personnalités proches de Macron. Le but ultime est à double sens – primo, prendre le pouls et observer la température des approches, puisqu’un observateur de la françafrique le dit en chuchotant “Hollande en son temps avait commencé tambour battant, il faut savoir être patient et laissé la realpolitik s’installer “. Secundo, pousser les lobbyistes sur leurs retranchements pour rétablir une confiance entre l’homme de N’Djamena et de Paris. Mais selon nos sources, la bataille s’avérera difficile. Il ne suffit pas seulement d’observer les sourires et les accolades, mais il faut décrypter les travées des rencontres, et écouter ce qui se dit dans les coulisses. Toutefois, l’avion d’Idriss Déby a atterri à Paris vers 17 heures heure locale. Dans sa cohorte sa délégation est faite de plusieurs personnalités vous pouvez apercevoir le médecin personnel d’Idriss Déby le Dr Mahamat Hassan, le ministre des Affaires étrangères et ex-ambassadeur du Tchad à paris Hissein Brahim Taha, le chef d’État major particulier de la dictature Mahamat Rozi, son DG de protocole Allamaye, le DGA de la DGSIIE, son aide de camp Tom Djéroua, son maitre d’hôtel particulier, Kerim Idriss Déby un des fils de Déby et un cameraman de la presse des Itno. Une dizaine de garde corps sont du voyage. Dans sa suite il y a la compatriote de la France, la 1ère dame Hinda Déby Itno et ses enfants, accompagnée de son aide de camp le colonel Tadjadine, et l’un de ses neveux, le fils de sa sœur Rihana, le fils de Bedey. De Paris ceux qui ont sont allés l’accueillir sont l’Ambassadeur du Tchad à paris Amine Abba Siddick et quelques membres de son ambassade, tout comme les membres de la délégation du Tchad à l’UNESCO. .Si ses comparses sont logés à l’hôtel des collectionneurs ex Hilton dans 17e arrondissement de Paris, Idriss Déby et son épouse ont réjoint leur domicile privé non loin des champs élysées. Pour le collectionneurs vous nous demandez les numéros des chambres, nous vous le donnerons. Pour la fratrie, des réservations pour Disneyland sont prévues afin que les enfants se prélassent loin du peuple tchadien qui vit l’enfer. Quant à Idriss Déby hymself, le rendez-vous est pris depuis N’Djamena avec ses médecins de l’hôpital américain. La visite durera une semaine. D’ici là, nos antennes sont placées pour servir nos lecteurs. La visite privée est sous la supervision d’un général, Kogri Ahmed, attaché militaire à l’ambassade du Tchad à Paris… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune.

3977 Vues

  • Une arrivée bien relatée. Merci Tchadanthropus. Les lecteurs tchadiens peuvent apprécier.

    Au-delà de tout cela, taper sur la France à chaque sortie, être qualifié par certain de “digne fils de l’Afrique” et ceci et cela mais pour les vacances on se rend où? Parmi les 52 pays africains, il n’y a pas un qui pusse plaire à ce “digne fils” de l’Afrique pour qu’il y passe une visité privée?

    Et enfin pour taper sur la France et y courir à la première occasion comme un valet? Qui imagine Sékou Touré, Lumumba ou Sankara faire ça?

    Commentaire par Abouidguine le 8 juillet 2017 à 16 h 40 min