De sources diplomatiques, Jean Yves Le Drian programme une visite auprès de son parrain Idriss Déby Itno.

L’information de la visite confirmée puis annulée et reconfirmée est prévue pour le 20 mai 2019. Plusieurs observateurs indiquent que les autorités françaises sont inquiètes de la situation sous régionale et du fait que le climat social est de plus en plus dégradé au Tchad. Dorénavant la peur d’une certaine implosion populaire est à intégrer dans l’agenda français, surtout qu’aux yeux de certains décideurs dans l’hexagone, Idriss Déby ne fait pas l’effort d’impulser la situation politique et économique positivement. Le Drian devrait pendant sa visite proposer à la dictature un certain nombre de réformes politique, économique, et des propositions touchant l’essor du G5 Sahel.

Parmi les conseils indiqués, il est question d’indiquer à Déby d’assainir le climat politique envers l’opposition et la société civile assez souvent oppressées. Les tensions observées au sein du CNDP doivent être aplanies pour permettre des élections législatives cohérentes. Celui qui a ardemment poussé Macron pour une intervention militaire contre les forces de l’UFR doit absolument revenir avec des résultats pouvant calmer une frange du Sénat français, de l’opposition au sein de l’Assemblée nationale française et sa hiérarchie.

Mais, Idriss Déby pourrait-il accepter facilement certaines réformes qui ne lui seront pas simples. Il fera sans doute des promesses qu’il ne tiendra jamais comme à son habitude. Les Tchadiens ne devront rien attendre d’un homme et son régime dépassé par l’essor de notre pays. La seule chose qui prédomine est le changement à tous les niveaux pour un avenir certain. Le reste n’est que tricotage et autres bavardages des tresseuses.

Tchadanthropus-tribune

1374 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article