Idriss Déby sera à paris ce mardi 12 décembre 2017 pour participer à la réunion qu’organise Emmanuel Macron avec les dirigeants du G5. À la sortie du sommet Afrique-Europe à Abidjan, les dirigeants de l’Europe et de l’Afrique avaient décidé de trouver une issue aux problèmes des migrants exploités comme esclaves en Libye. Ponctuellement, il est question de mettre en place une task force qui interviendra en Libye pour frapper les groupes qui exploitent les migrants. La task force sera composée pour l’essentiel de soldats africains avec la logistique européenne. De manière aisée, un clin d’œil est fait pour les forces Barkhane avec les armées du Tchad, du Niger, du Mali, du Burkina Faso et d’autres forces. La réunion du 13 décembre 2017 à Paris décidera de la marche à suivre, et sera déterminante sur les groupes armés qui végètent au sud de la Libye. Idriss Déby profitera sans nul doute par chercher à anéantir les forces rebelles qui militent contre son régime au sud de la Libye. Sur les listes établies, et discutées depuis Abidjan, il apparaît 3 groupes Toubous dans les trafics de migrants. La même liste identifie des groupes armés qui seront pris pour cibles et identifiés comme des groupes terroristes et trafiquants de drogues. Cette organisation permettra de frapper toute organisation en dissidence contre un régime quelconque. Au sud de la Libye, il y a des groupes armés seraient des groupes armés en dissidence contre le régime de Déby. L’intervention de cette task force s’attaquera en partie aux groupes rebelles tchadiens et nettoiera les groupes impliqués dans les réseaux de migrants africains en Libye.

Le jour où son 1er ministre Pahimi Padacké sera interrogé à l’Assemblée nationale, Idriss Déby arrive à Paris. Un regroupement du MPS fera le voyage par bus depuis la ville de Toulouse pour venir l’accueillir en plus des sympathisants MPS de Paris.

En attendant les conclusions de la réunion de Paris, plusieurs observateurs attendront impatiemment comment sera constitué cette force, et quelle sera la réaction des groupes armés tchadiens, qui de manière indirecte, seront impliqués dans l’intervention de cette task force.

Tchadanthropus-tribune

2771 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article