Un marché de 43 milliards de FCFA fut fait de manière illicite, à un neveu d’Idriss Déby et Mr Saleh Abakar de l’entreprise Ouadi Koundji pour la construction d’un centre commercial, avec les fonds propres de la CNPS (caisse nationale de la prévoyance sociale), un organe qui devrait payer les indemnités des retraités tchadiens. Le marché initialement prévu à une vingtaine de milliards est vite monté en flèche à cause d’un trafic et une maffia mise en place pour enrichir les siens. Avenant après avenant, le fameux neveu connu pour son appétit vorace pour l’argent a fini par convaincre Saleh Abakar d’atteindre 43 milliards de FCFA. Le soi-disant marché serait traficoté sur le dos d’Idriss Déby (étonnant) qui passa sur l’affaire parce qu’on lui avait financé une partie de sa campagne.

 

Un centre commercial devrait servir à quoi ? Qui au Tchad en dehors de ceux qui sont connus, vont aller faire leurs achats dans un super marché où centre commercial ?

Les Tchadiens ont été appauvris par un salaire mensuel qui tombe difficilement et un climat social délétère. Nos compatriotes arrivent difficilement à joindre les deux bouts, et ne pourront jamais être intéressés par les courses dans un centre commercial. Ces genres de marchés sont indiqués pour ceux qui envoient leurs épouses en Europe et qui achètent sans rechigner des montres Rolex à 45 000 euros l’unité. Ceci est l’œuvre de ce fameux neveu qui achète 2 montres Rolex de cette valeur à ses deux enfants, et s’en va se vanter de cela auprès de ses amis. La vie n’enseigne jamais certaines personnes qui ne voient jamais qu’autour d’eux il y a un parent proche qui crève de faim, et qui s’étalent de manière insolente comme pour marquer l’histoire de leur vie.

 

Saleh Abakar, diablement connu sous le nom de Ouadi Koundji s’est enrichi grâce aux marchés traficotés dans le clan en spoliant l’État tchadien. Le pire dans cette histoire est qu’il est félicité dernièrement par Idriss Déby en personne à la fameuse fête du MPS. Mr blanc comme son boubou enchante Saleh Abakar en le prenant comme exemple. N’est ce pas lui qui avait corrompu un agent des impôts lors de l’attribution dudit marché en lui donnant 60 millions de FCFA pour percevoir le reçu de taxe sur un montant de 43 milliards de FCFA ? Il a fallu qu’un agent des impôts n’ayant pas reçu sa part, qui dénoncé la manœuvre et déclara le faux et usage de faux. Saleh Abakar de Ouadi Koundji s’est vite rattrapé en faisant décaisser sa banque pour payer le montant normal et passer sous silence cette malversation. C’est celui-là l’exemple qu’Idriss Déby présente aux Tchadiens. Un faussaire patenté d’un corrupteur sur les biens de l’État.

 

Notre pays fut économiquement liquidé par une bande qui sème la pagaille et la déchéance de notre nation. Que feront-ils tous ceux-là après l’ébranlement du régime d’Idriss Déby ? Penseront-ils qu’ils vont disparaître dans la nature ? Le peuple tchadien a droit à la justice, et en cela personne ne sera épargné… Nous reviendrons encore avec d’autres dossiers de dénonciation… À bientôt.

 

Tchadanthropus-tribune

2115 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article