L’image distribuée à perfusion dans les réseaux sociaux représentant la réussite des négociations avec Glencore porte quelques interrogations. Normalement, l’image doit être celle d’une équipe dans laquelle doivent figurer les techniciens et les responsables du secteur pétrolier qui ont accompagné les responsables dans leur négociation. Dans cette image, deux personnes apparaissent comme si l’œuvre est due aux deux personnes apparaissant sur la photo. Donc si nous comprenons bien, ils sont partis à deux se trouver dans cette petite pièce sous la surveillance de Glencore pour encore enfoncer le Tchad ? L’image seule est parlante.

Le pétrole du Tchad est toujours négocié en catimini par deux ou trois personnes souvent avec des lacunes, si ce n’est les responsabilités qu’elles occupent. L’un est un comptable de formation qui a fait ses armes à la BEAC, et l’autre est un notaire connu de la capitale tchadienne, aujourd’hui ministre du Pétrole. Les médias reprennent cet accord comme si le peuple tchadien gagnait quelque chose, pire les accords signés ne donnent qu’un sursis de 2 ans au régime MPS alors que les intérêts continuent à être décomptés. Les Tchadiens n’y gagnent rien, le régime par contre, malgré la mauvaise gouvernance aura les subsides du FMI. Pourvu que ce régime sache organiser sa gestion, car 2 ans c’est rapide. Le monde commence à avoir marre d’un régime qui ne sait pas se mettre en selle malgré les diverses aides versé depuis plusieurs années.

Tchadanthropus-tribune

2688 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article