N’est naïf que celui qui viendra écouter un Idriss Déby faisant des promesses sans pour autant les tenir. C’est ce matin du mercredi 10 juillet 2019 que le dictateur tchadien a décidé de convoquer les représentants des partis politiques pour leur faire une communication, probablement en rapport avec les élections législatives.

Aux leaders de l’opposition de saisir l’occasion pour lui dire les quatre vérités et ne pas accepter les subterfuges connus depuis 30 ans.

Tchadanthropus-tribune

519 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article