Le jeune gouverneur du Ouaddaï Ibrahim Mahamat Saleh Ibni a pris son bâton de pèlerin pour faire le tour de la population et expliquer de sages paroles pleines de bon sens.
 
Natif de la région et aussitôt installé, le jeune gouverneur amorce une bonne conciliation au sein de la population. Il a pour lui un nom plus grand. Celui du professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh, que toute la région connaît et aime. Peut-être que cette épitaphe lui donnera le sursis qu’aucun autre ne peut réussir d’emblée. Prêchons pour la quiétude, l’union et l’entente d’une population qui a trop souffert des divisions depuis longtemps.

Tchadanthropus-tribune

882 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire