Depuis 72 heures, tous les apprentis sorciers constitués en lobby autour d’Idriss Déby se sont mis au travail pour qu’un de leurs soit nommé au gouvernement, sinon dans les postes vacants. Mais Idriss Déby prend son temps selon nos informations, il est partagé entre un remaniement de fond en comble gardant toujours le même 1er ministre (Pahimi Padacké), ou faire un réajustement de poste à poste.

 

Dans les coulisses, la rumeur laisse entendre que l’actuel ministre du plan pourrait atterrir aux Finances, tout comme l’ex-ministre Mahamat Ali Hassan. Un poste hautement convoité par le sieur ministron Djiddo Sabre, et promu au DG de la SHT Taher Nguilin. Mahamat Saleh Ibni Oumar ex DG de la Coton Tchad s’est vue son nom cité comme une arrivée probable au ministère du plan, mais selon la même source le 1er ministre Pahimi Padacké ne serait pas d’avis.

 

Mais que ferait, ou serait un nouveau ministre des Finances si le dorénavant puissant TPG (Souleymane Adam) est toujours en poste ? Aux dernières nouvelles, il n’a pas été limogé comme les deux ministres du département. Quel ministre pourrait travailler dans un environnement où son chef de service est perçu plus important que lui ? Il est inconcevable de pouvoir exercer son métier de la sorte quand les principes de l’administration sont foulés au sol.

 

Christian Diguimbaye et Banata Tchalé Sow ont été sortis honorablement, reste la honte, l’index du népotisme et le clientélisme qui salit chaque jour le régime MPS.

 

Tchadanthropus-tribune

2532 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article