Selon des correspondances envoyées à la rédaction, plusieurs citoyens seraient torturés par des militaires tchadiens lors d’une fouille pour retrouver des armes sur les civils. Selon plusieurs vocaux, les militaires de l’armée tchadienne auraient fait boire des liquides inflammables aux personnes, dont les images ci-dessus publiées. Plusieurs d’entre elles ont perdu connaissance tandis que la population locale tente de leur venir en aide.

 

Les militaires du régime sont souvent indexés selon les rapports des ONG locales, sur des faits de tortures sur de paisibles citoyens. Ils arguent le motif des fouilles pour retrouver des armes sur des civiles pour agresser de jeunes filles, des femmes dans la plupart des cas sans défense. Dans cette contrée du pays, souvent des hommes et des femmes expriment leurs mécontentements quant aux faits exagérés des militaires en mission. Il n’y a pas de contrôle sur ces mêmes militaires, et les dérives sont quasiment non sanctionnées. Les images des hommes inanimés sont insoutenables et ne peuvent pas rester impunies. S’il y a des députés sincères pour défendre les intérêts de cette population qu’ils s’expriment clairement en dénonçant à travers les médias locaux. Fermer les yeux sur ces crapules dénote d’une complicité manifeste.

Tchadanthropus-tribune

4020 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article