Cette semaine, nous avons pu faire voler notre drone au-dessus du fleuve Chari, pour prendre quelques photos de ce qui était encore récemment le Hilton N’Djamena. A titre de comparaison, voici une photo de la piscine lorsque l’hôtel était professionnellement géré comme un symbole de la ville. Face à cela, voici les photos prises par notre drone hier. Nous avons été informés que le président Deby a changé d’avis en Décembre au sujet du sauvetage de ce symbole de fierté, après qu’Ecobank lui a promis la reprise de l’exploitation de l’hôtel dans les plus brefs délais. Les images ne mentent pas. Qui doit-on blâmer pour ce fiasco ?

Aussi, après vérification, nous constatons que le groupe Hilton a déjà retiré l’hôtel de son site web.

Doit-on remercier Ecobank et ses dirigeants d’avoir interféré dans la décision présidentielle ?

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

1354 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article