L’histoire, si elle n’était pas révélée par Tchadanthropus-tribune serait un fait banal tant les exemples sont légion dans notre pays.

Après recoupement auprès du personnel de l’hôpital tchado/Chinois. Une jeune fille s’est présentée avec son époux et quelques membres de sa famille aux urgences dudit hôpital. Apparemment c’est une nuit de noces qui avait dérapé. Le mari serait un député du nord Kanem. Les infirmières affairées avaient fini par prendre en charge la jeune fille qui était gardée en observation à l’insu du nouveau directeur de l’hôpital. Au soir de ce jeudi 15 novembre 2018, la jeune fille a été relâchée et elle serait rentrée avec son mari.

Dès que l’information a été publiée sur Tchadanthropus-tribune, les responsables de l’hôpital furent avisés, et le directeur dudit l’hôpital aurait demandé un rapport complet à ses services afin d’élucider le problème.

Toutefois, quoi qu’il advienne, quand un problème de cette importance se pose, il faudrait de suite informer la hiérarchie et aviser les autorités de la police. L’autorité judiciaire est la seule habilitée à indiquer la voie à suivre. Sinon, les responsables de tout établissement se retrouveraient piégés dans le cas d’espèce.

L’affaire s’arrête là pour l’instant, puisque la jeune épouse à regagner son foyer, et les services de police ne se sont pas manifestés.

Gageons de ne point tolérer l’inacceptable à l’avenir.

Tchadanthropus-tribune

1484 Vues

  • nos hopitaux sont d veritables mourouare car ceux travailent veulent selma argent dc la vie d la persone ne ls di rien.merci pr c criminels.

    Commentaire par hamdo nossor le 16 novembre 2018 à 11 h 44 min