À l’occasion de la célébration de la Journée nationale de prière pour sa paix, sa cohabitation pacifique et la concorde nationale, Idriss Déby a attiré l’attention de ses partisans sur l’utilisation des réseaux sociaux. Il les invite à utiliser ces plateformes pour se rapprocher et non semer la haine.

 

Idriss Déby : « Depuis quelques mois, un phénomène extrêmement dangereux pour l’unité nationale se développe sur la toile.  Les réseaux sociaux sont, curieusement, devenus le théâtre de  querelles communautaires et sectaires », il dit, avoir lu, comme beaucoup d’autres Tchadiens, ces messages « qui véhiculent la haine régionale et la discorde confessionnelle ».

Idriss Deby affirme être « profondément sidéré et abattu par la virulence  des mots,  des termes et des expressions que nos jeunes utilisent pour se faire cette guerre complètement insensée et stupide». Il invite les jeunes, en sa qualité de garant de l’unité nationale, à une prise de conscience individuelle et collective. « Il faut immédiatement mettre un terme à cette polémique stérile qui est motivée par des considérations mesquines. En aucun cas,  l’internet qui est un charmant outil de votre époque ne doit servir à des fins divisionnistes et politiciennes.  Je vous demande plutôt, de tirer le meilleur parti des réseaux sociaux qui vous offrent des opportunités de rencontre et élargissent vos horizons.  Évitez d’être manipulés  par tous ces mauvais esprits qui ne rêvent que d’une chose, la destruction et la déstabilisation de votre beau et grand pays.Au Tchad, il y a des communautés, mais il n’y a pas de place pour le communautarisme, le  sectarisme et  le régionalisme », précise-t-il. Il importe pour lui de privilégier les études et les formations.

 

Remarques : De qui se moque Idriss Déby, de lui-même ou de l’ensemble des Tchadiens qu’il prend comme des moutons de Panurge ?

N’est pas lui qui est à la source des divisions de notre peuple, en cassant les codes de bonne conduite et du vivre ensemble entre compatriotes ? N’est pas lui encore qui a divisé les Tchadiens jusqu’à dans leur famille respective ? N’est pas lui et par la longévité de son régime, il a semé la division des personnes dans une même communauté et famille ? De quoi s’étonne-t-il ? De voir que le discours des jeunes tchadiens à travers les réseaux sociaux n’est pas en sa faveur ou celui de ses partisans. Qu’il ne se méprenne pas, les maux de notre pays c’est lui, les divisions c’est lui, l’anarchie c’est lui, la mauvaise gouvernance c’est lui, la mauvaise éducation c’est lui, la médiocrité de notre état c’est encore lui. Idriss Déby Itno n’a jamais prôné la paix et la justice sociale, s’il y a sectarisme et communautarisme c’est toujours lui. N’est ce pas lui qui a couvert son parent Brahim Allawahit qui était à la base de l’exécution des 11 prisonniers ligotés en partance pour Koro Toro ? S’il a couvert Brahim Allawahit, il l’a fait au nom de quoi si ce n’est le sectarisme et le communautarisme ? Quand on veut se faire un donneur de leçon, craignons d’abord Dieu tout puissant avant de mentir au peuple. Le châtiment divin sera pire que la honte ici-bas.

 

  • « Avant de clore mes propos, vous avez entendu que le Président Deby a été corrompu par une entreprise pour 2 millions de dollars. C’est vraiment a rigolé !» s’exclame-t-il. Et de s’interroger sur le sérieux de cette accusation « Toutes les entreprises qui ont travaillé au Tchad ou tous nos partenaires qui travaillent au Tchad, qui peut me reprocher de m’avoir donné un seul dollar» Votre président est blanc comme neige.

 

Grave, faut-il relever ici toutes les magouilles depuis 1990, date à son arrivée par accident au pouvoir ? Combien d’affaires il y a eu ? Sans doute multiple et nombreux, les unes aussi graves que les autres.

Les faux dinars de Bahreïn – Le chèque libellé en son nom est clair, le frère Hassan Fadoul Kitir l’a clairement affirmé que les 4 millions de dollars ont été perçus par rapport aux faux dinars du Bahreïn.

 

Allons en profondeur, comment a-t-il fait pour enrichir ses proches alors que s’il faut voir juste le taux de leurs salaires, rien ne justifierait cet enrichissement soudain à coup de milliards de nos francs ?

Pourquoi notre pays est toujours classé par les indices à l’international comme un pays de voleurs, de détourneurs, de corrupteurs ?

Pourquoi plusieurs voix s’élèvent en dehors de Mr Cheikh Tidjane Gadio pour affirmer que “Votre président aime l’argent, il faut toujours payer pour le voir et avoir des offres ?

Tout ce monde-là ment sauf Déby hymself prétend avoir raison, c’est curieux.

 

Les Américains qui l’accusent dans un document ne mentent pas. Le FBI et la CIA ont des dossiers ou figurent le nom de notre cher et tendre “Blanc comme neige “. Les mêmes documents d’une cinquantaine de pages qu’a reconnus Cheikh Tidjane Gadio. Fallait attendre la fin de l’enquête et s’y prononcer. Mais faire de la propagande en faisant défiler ses partisans et chercher à humilier par le folklore l’ambassadrice des États-Unis n’arrange rien.

 

L’heure a sonné, cela chacun d’entre nous doit l’inscrire dans son agenda. Toutes les instances à l’internationale ont compris les limites d’Idriss Déby, et travaillent à son départ, c’est ce qu’il a compris et qui semble le déranger. Ceux qui s’agitent autour de lui pour garantir leurs panses doivent prendre conscience que plus jamais rien ne sera pareil. Aujourd’hui, il sévit grâce aux mercenariats, aux foyers de tensions qu’il crée pour se rendre indispensable, mais ça aussi les gens l’ont compris et cela va changer très bientôt.

L’heure est à l’abordage, plus personne ne voudrait que notre pays sombre plus qu’il ne l’est.

 

Tchadanthropus-tribune

2212 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article