Selon une correspondance envoyée à la rédaction, l’inspecteur adjoint à l’IGE qui n’est autre qu’un des neveux du président tchadien use et abuse de son autorité pour forcer certains membres du gouvernement de nommer ses poulains à des postes de responsabilité. Depuis sa nomination comme adjoint à Guelengdouksia, Hissein Mahamat Tolli chercherait à étendre son influence sur certains responsables pour nommer des parents et amis proches. C’est lui qui fut utilisé pour aller saper le travail fait par Abakar Adoum Haggar à l’agence nationale des titres sécurisés (ANTS), et c’est toujours lui qui est utilisé quand il faut faire face à un cadre Zaghawa.

 

Hissein Mahamat Tolli intimiderait certains ministres, des procureurs, des juges. Aucune décision judiciaire concernant un contrôle de l’IGE ne se prend sans son aval. Même certaines nominations dans certains ministères obéissent à ses règles. Dans certains départements, on va jusqu’à le qualifier de “ Excellence “.

 

Ces méthodes montrent à quel point le népotisme du pouvoir MPS, et son clientélisme ambiant envers les autres tchadiens. Jusqu’à quand les Tchadiens voudront-ils avaler des couleuvres ? Il n’y a qu’eux qui seront se départir de ces humiliations, personne d’autre ne pourra faire le travail à leur place.

Tchadanthropus-tribune

2583 Vues

  • http://www.tchadactuel.com/?p=15824
    Les Brèves de Ndjamena – Halte à la vente aux enchères du pays
    Publié le 15 Août, 2018

    Un protocole d’accord entre le Tchad (ministère du développement économique) et un certain « Condition International Consulting »est en voie de signature de manière la plus opaque, la plus précipitée et la plus discrète. Selon des sources fiables, ce protocole a pour objectif de financer des projets des 12 ministères d’une valeur de 39 milliards d’euros, par un prêt de « Condition International Consulting », une institution allemande ayant son siège en Turquie !!

    Le représentant de ce machin est présentement à Ndjamena pour la signature dudit protocole.

    La réalité est tout autre.

    D’abord comme d’habitude, Deby usurpe les voix des institutions et des députés, car dans le protocole, on parle « après consultation de l’assemblée nationale et des différents ministères », alors qu’il n’en est absolument rien. Ensuite, on sait que Deby a besoin de l’argent liquide pour armer sa soldatesque et il s’est vraisemblablement adressé à ses anciens interlocuteurs, les narco trafiquant et autres spécialistes de blanchissement de l’argent sale, qui se sont précipités de lui soumettre un projet protocole de prêt, apparemment sans reproche, car ledit protocole s’apparente beaucoup aux accords classiques entre le Tchad et les institutions financières internationales, empruntant le mêmes style et les mêmes termes juridico financiers.

    C’est un groupe choisi personnellement par Deby qui est entrain de rédiger sans que les départements cités dans le protocole y soient associés.

    Le ministre du développement économique apposera sa signature sans savoir de quoi s’agit-il et sera ainsi complice d’une vente aux enchères du pays par Deby.

    Correspondance particulière (Ndjamena)

    Commentaire par ? le 16 août 2018 à 2 h 47 min
  • https://www.alwihdainfo.com/Tchad-decret-de-nomination_a66056.html
    Tchad : décret de nomination
    à Ankara. Il remplace Outman Djidda Moussa.
    Par le décret n° 1509, le chef de l’Etat nomme Adoum Dangaye Nakour Guet au poste d’Ambassadeur en Turquie avec résidence à Ankara. Il remplace Outman Djidda Moussa.

    Y a t-il un rapport entre cette nomination et «http://www.tchadactuel.com/?p=15824
    Les Brèves de Ndjamena – Halte à la vente aux enchères du pays
    Publié le 15 Août, 2018» commentaire ci-dessus?

    Commentaire par ? le 17 août 2018 à 23 h 31 min