Le ministre de la Sécurité produit un communiqué certainement sur instruction du président du CMT, après la réunion de sécurité qui s’est passée le jeudi 09 décembre 2021.

Ceux qui détiennent les armes de guerre sont connus. Ceux qui les utilisent pour régler leur compte sont aussi connus. Le problème au Tchad est l’injustice qui a laissé une partie des Tchadiens surarmés contre la majorité des citoyens désarmés. Il y a un poids deux mesures.

Il ne sert à rien de produire des communiqués pour la consommation si l’État veut prendre ses responsabilités. Il faut de manière juste et équitable désarmer tout le monde, et laisser la justice appliquer les lois. Et que l’application de ces lois soit justement établie par l’État. C’est de cette manière que les Tchadiens pourront aller de l’avant. Mais il ne faut pas amuser la galerie, en produisant des communiqués en sachant hypocritement que ces décisions ne seront pas suivies.

Que chacun arrête de couvrir ses proches dans la faute. Et ainsi chacun verra que sa croyance en Dieu sera suivie d’effet.

Mais au Tchad, la vérité a fui depuis longtemps les demeures laissant place à l’hypocrisie, à la manipulation et aux mensonges.

Tchadanthropus-tribune

764 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire