Le régime du régime Idriss Déby à travers son appareil judiciaire a voulu entacher une fois de plus le secrétaire général de la CTDDH Mahamat Nour Ibedou sur sa prise de position concernant une affaire de droit de l’homme incriminant des proches d’Idriss Déby en personnes, puisqu’il s’agit de ses neveux.

Mahamat Bahr Itno

Plus tard quand l’affaire devenait plus que légère grâce à la démonstration des avocats tchadiens et le pôle des avocats étrangers, la justice tchadienne aux ordres a voulu requalifier les faits dans une affaire sordide de meurtre. Peine perdue dans cette deuxième affaire où le régime Déby a voulu tricher pour éclabousser Ibedou.

Aujourd’hui, la persévérance lui donne raison tout comme à ses soutiens sur la justesse de la cause qui est l’emprisonnement d’un homme qui œuvre pour le droit de l’homme dans sa chair et son sang.

Les équivoques avant-gardistes sont ces optiques qui font que la majorité de nos compatriotes ne sont pas reconnaissants envers les sacrifices de cet homme, ou de plusieurs hommes qui posent des faits pour que la société soit plus juste.

Ibedou a tout perdu pour que les souffrances de nos compatriotes soient portées devant la lumière. Il le fait au détriment de son poste de travail comme fonctionnaire, au détriment de sa communauté qui voit son frère éjecté injustement de son habit de chef de canton par le pouvoir d’Idriss Déby. Pire, même sa vie de tous les jours, y compris son domicile sont constamment mises sous pression.

Mais, avec ces énumérations qui sont concrètes, où est la solidarité des leaders politiques ? Des autres associations ? Des hommes et femmes épris de justice et de liberté ? De nos compatriotes qui s’identifient à la population sachant que le sieur Ibedou dénoncera sans doute les injustices qui leur sont destinées.

Pendant son arrestation et son incarcération, il y a eu un élan de solidarité d’un groupe qui a défié tous, et les membres des patriotes de la diaspora et les opposants en exil en France, au Canada, en Égypte et ailleurs. Mais malgré cette solidarité à travers ces personnes et les sites et blogs de l’opposition, cela demeure petit à l’échelle des sacrifices que consacre ce monsieur pour le bien-être de nos compatriotes.

Mahamat Nour Ibedou est libre et bravo à tous ceux qui se sont mobilisés pour sa libération. À chaque fois que les Tchadiens sont nombreux pour défier une dictature, elle recule inéluctablement. Mais si nous jouons aux hypocrites et dire qu’il y a d’autres mieux que nous pour faire le travail, rien ne peut s’obtenir de cette manière. Vive la liberté.

Tchadanthropus-tribune

912 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article