Au Tchad, il y a une justice à deux vitesses. Il y a ceux qui subissent l’injustice de la justice, et ceux qui se croient au-dessus de la justice.

Quoi qu’il en soit, il ne peut exister dans un pays, dans un état, et une nation qu’une seule justice pour tous, et nul ne doit être au-dessus de la loi d’un pays.

Les Tchadiens se trouvent confrontés ces derniers moments à une forme d’esclavage moderne organisé et décidé par leurs propres compatriotes. Cet esclavage moderne consiste à faire appâter des jeunes précaires à la recherche d’un travail, puis les prendre en otage pour les rendre esclaves d’un travail. Des jeunes gens exploités illicitement par des gens sans cœurs ni peur de Dieu.

Pire encore, il y a des individus, oui bien des individus qui n’ont aucune notion de justice, du vivre ensemble, sans a priori des conséquences à court, moyen et long terme des actes qu’ils posent.

Dans un pays, pas un no mans land, les personnes de bon sens se rendent compte qu’il y a un état qui rend justice, et que l’on ne se fait pas justice soi-même.

Pourquoi attraper un voleur et le torturer soi-même, ou en famille, au lieu de le présenter aux autorités, seules habilitées à prendre et décider de la loi ?

Sont-ils conscients qu’en se comportant de la sorte, ils deviennent automatiquement hors-la-loi aux yeux de la justice ?

Sont-ils conscients qu’en posant de tels actes, même si le fauteur est un bandit ou voleur, ils créent une frustration trop forte pour ceux envers lesquels les images sont envoyées ?

Les conséquences d’un tel comportement brise tout effort vers le vivre ensemble, et ceux qui s’en glorifient de tels comportements ne sont pas dignes aux yeux de leurs compatriotes, même s’ils s’avouent être des victimes de banditismes caractérisés.

Le vivre ensemble au Tchad demande beaucoup d’effort en soi, beaucoup de méthode et d’anticipation de comportements, et ceux qui veulent vivre en marge des concepts édictés par les us et valeurs d’éducations, ne pourront que saper tous les efforts des autorités, de la société, à vouloir vivre dans un même pays ou les lois sont pour tous, et tous unis pour accepter les mêmes lois.

Il faut reconstruire le Tchad sur de vraies valeurs, que le détruire impunément.

Tchadanthropus-tribune

722 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire