Hypocrisie et déni de justice. Il ne faut pas que l’autorité censée régir l’équilibre des droits se moque des contribuables tchadiens. Combien de malfrats ont commis des exactions mortelles et qui ont été soustraits à la justice ? Ou bien, combien de ceux-ci qui ont commis des assassinats, qui ont été condamnés et qui sont libres envoyés ailleurs dans les provinces reculées, ou affectées loin des yeux de ceux qui les connaissent ?

En vérité, les Tchadiens ont très bien compris la nature de ceux qui les gouvernent, tant l’injustice est criante.

Où sont les violeurs de Zouhoura ? Ont-ils purgé leurs peines ?

Où sont les autres condamnés soi-disant envoyés à Koro-Toro, et qui sont aperçus vers Tiné, Amdjaress ou vers la frontière Tchad-Soudan.

Le commissaire Abdelkérim Hassan de la CSP 7 et ses complices sont connus des autorités de la République, et personne, aucun tchadien ne croira à cette peine de 10 ans de prison requis par le procureur de la République. Si le procureur et la justice ont fait leur travail, qu’ils comprennent bien que jamais ces personnes ne poursuivront leurs peines en prison. Ceux qui les ont toujours couverts iront les extraire à la justice.

Le sieur Abdelkérim Hassan et ses camarades ont été toujours couverts par tous les DG de la police, car ils relevaient directement de la police et ses instances jusqu’à la dernière exaction commise qui a emporté un de nos compatriotes (Abdoulaye Awad).

Le régime Déby se moque des autres tchadiens non affiliés au clan, et dont la vie humaine n’a point d’importance pour lui. Presque la quasi-totalité des personnes condamnées est soustraite à la justice et envoyée loin des incarcérations que dit la loi. Les autres tchadiens quant à eux sont envoyés en prison à la moindre incartade, et purgent leurs peines sans avoir un quidam pour les envoyer dormir sous les manguiers ailleurs. C’est comme ça, et pas autrement que notre république est prise en otage. C’est de cette manière que l’injustice est transposée dans notre société.

Personne ne croira à cette condamnation tant que ce commissaire et ses comparses ne sont pas envoyés en prison, purgeant leurs peines au su et à la vue de tout le monde. Trop c’est trop.

Tchadanthropus-tribune

1461 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article