Depuis plusieurs mois, l’universitaire et homme politique avait disparu des radars, et l’affaire n’a jamais été sue.
Pourquoi depuis des mois, cet homme politique connu dans le giron de l’excellence de l’éducation nationale disparait sans que personne ne daigne tirer la sonnette d’alarme ?
Surpris et choqués de son enlèvement, nous apprenons ce soir grâce à un confrère, son enlèvement par les autorités égyptiennes et son extradition au Tchad pour y être exécuté par Idriss Déby à Amdjaress.
Il y a lieu d’éclaircir cette situation avec les autorités égyptiennes en 1er lieu et suivre la traçabilité de cette disparition. Et si Idriss Déby l’a exécutée à Amdjaress, il y a lieu de reverser ce crime d’État dans le dossier des crimes avancés par la diaspora tchadienne en exil au niveau de La Haye.
TOM Erdimi serait un citoyen américain et tchadien, il aurait la double nationalité. Si cela s’avère vrai, il faut impliquer les Américains pour faire pression sur l’Égypte afin que la vérité éclate.
Au-delà de TOM Erdimi, les autres tchadiens doivent aussi dire et chercher à éclaircir la disparition de leurs parents, morts ou vivants, exécutés dans les geôles de la dictature du MPS.
Dans une démocratie réelle, la police ne doit pas réprimer une manifestation qui demande la vérité sur un citoyen tchadien qui a disparu. Les policiers et les forces de l’ordre sont tous des Tchadiens, pourquoi ne font-ils pas corps pour le sort de leur compatriote ?
À force de diviser les Tchadiens par clan, par communauté, même le terme nation n’existe pas dans ce pays.
Le Tchad doit changer pour le ciment d’une vraie nation tchadienne.
TOM Erdimi doit être libéré, ou la vérité dite à sa famille.

Tchadanthropus-tribune

1088 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire