De source digne de foi, le régime CMT a dépêché de toute urgence Djimet Arabi, secrétaire général du CMT, Samir Adam président de la Cour suprême, et maitre Philipe Poussiné conseiller juridique à la présidence de CMT, à La Haye au tribunal de justice pour contre carrer les plaintes initiées par la diaspora tchadienne, contre les exactions et les crimes de guerre étayés et prouvés avec documents à l’appui.

Les criminels qui se cachent au sein du régime CMT doivent répondre de leurs actes.

Une mission conduite entre Djimet Arabi et Samir, adjoint de Philipe Poussiné ressemble beaucoup plus à une balade entre copains aux frais de la princesse. Peut-on influencer la justice internationale avec deux potes connus pour leur corruption, leur clientélisme et népotisme.

Où est-ce qu’on voit dans une république qui se respecte, voir le président de la Cour suprême se déplacer pour une procédure qui doit concerner des techniciens à ce stade de prise d’information ?

Le président du CMT doit livrer toute personne ayant commis des crimes hors la loi.

Le CMT doit prouver qu’il prend le bon chemin afin que les Tchadiens dans leur ensemble puissent se retrouver dans un contexte de Vérité, justice et réconciliation… Nous reviendrons.

Tchadanthropus-tribune

1677 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire