De sources bien renseignées, la convocation de limane Ngarbatna est un coup fourré par le 1er des inspecteurs pour l’envoyer illico en prison et le disqualifier des instances de l’IGE. On ne limoge pas de cette manière un inspecteur d’état apparemment irréprochable dans ses fonctions selon ses collègues, et surtout qui rend un service à son pays, quelques soient ses orientations politiques.

Ali Mbodou Mbodoumi doit revoir sa copie en convoquant les deux collègues pour les écouter et décider d’une sanction en interne avant toute décision pouvant coûter la carrière d’un cadre. Il n’a ni appelé, ni chercher à entendre Limane Ngarbatna de retour d’une mission à l’est du Tchad.

Après forfait, on fait porter le chapeau de la diffamation à Limane Ngarbatna envers un SAF reconnu pour ses malversations.

Convoquer Limane Ngarbatna pour le présenter directement à un procureur pour l’incarcérer, tout cela pendant le weekend, reste très flou, si ce n’est l’objectif visé est d’obtenir une condamnation pour enfin le virer de l’IGE, parce que peut être sa présence gêne certains intérêts.

Il faut libérer Limane Ngarbatna et faire une procédure adéquate sans magouille. L’injustice est source de frustration.

Tchadanthropus-tribune

1298 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire