Selon nos sources, pour traquer les terroristes de Boko-Haram, une commission d’autodéfense serait mise en place par le ministre de l’Administration du territoire et le gouverneur du Lac-Tchad. 

C’est cette commission d’autodéfense qui aurait arrêté une soixantaine des personnes suspectées d’être des terroristes de Boko-Haram ou leurs sympathisants.

Sur la soixantaine des villageois arrêtés et supposés être des terroristes, 58 ont été transférés à N’Djamena pour les présenter à la justice du pays. Ces 58 prisonniers ont été tous mis ensemble dans une seule cellule à la légion de gendarmerie dont le commandant se nomme Zackaria Erda. Une seule cellule où tous ces prisonniers seraient entassés.

24 heures après leur transfèrement, 44 sur 58 prisonniers ont péri. Les sources en question évoqueraient la chaleur et l’asphyxie qui auraient tué ces prisonniers.

Les avis divergents qui mettent en lumière qu’il n’y a aucun prisonnier Boko-Haram pris sur le terrain de combat s’avèrent vrais, car même l’armée tchadienne n’avait fait un communiqué évoquant le cas des prisonniers.

C’est pourquoi une commission indépendante doit être mise sur pied afin d’éclairer le peuple tchadien, et la communauté internationale sur l’aspect droit de l’homme. Il ne faut pas qu’il ait un mépris du droit international sur un crime qui prend des proportions graves. Tous les Tchadiens sont unanimes quant au combat contre l’obscurantisme et le terrorisme. Qu’on achève Boko-Haram sur le terrain de combat ou de guerre. Mais quand on accepte de prendre des civils, suspectés et qui doivent être rendus à la justice, il se doit de faire attention à l’image du Tchad qu’on renvoie à l’international.

Après investigation, cette source autant fouiné s’avère plus que plausible. Il y aurait plusieurs de nos compatriotes arrêtés dans les zones du Lac-Tchad qui peuvent être innocents. Pire, il y a certains qui affirment que leurs biens, bétails, ont été confisqués et beaucoup sont spoliés de leurs biens.

C’est pourquoi, par amour de ce pays, il faut une commission indépendante pour situer les responsabilités. 

Tchadanthropus-tribune

1538 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article