Selon nos informations, Mahamat Saleh Kérima, maire du 9e arrondissement de la ville de N’Djamena avait porté plainte contre deux de ses conseillers. Il accuse les conseillers Mahmoud Riad et Gabfoube Pabam Beenoit de diffamation contre sa personne.

Mais, d’après nos sources, cette plainte contre les deux conseillers a été mal ressentie par leurs collègues. Ils ont ensemble fait un point de presse le weekend dernier pour tancer le maire du 9e arrondissement, l’accusant de mauvaise gestion de la chose publique. Ensemble pendant ce point de presse, il demande la destitution pure et simple de Mr Mahamat Saleh Kérima, maire du 9e arrondissement.

Lundi dans la journée, les deux conseillers (Mahmoud Riad et Gabfoube Pabam Beenoit) ont été auditionnés par la police judiciaire après l’audition du maire en personne.

Depuis longtemps, l’argent qui est mis à la disposition des municipalités crée de véritables tensions entre les maires des arrondissements et leurs conseillers immédiats. Dans le partage des gains et des trafics assez souvent ceux-ci se plaignent des maires qui à leurs yeux exercent une gestion opaque des choses publiques. Les dénonciations sont portées devant le public dès qu’une des parties n’obtient pas sa part. Tout cela au détriment des citoyens qui se retrouvent assez souvent avec des rues mal entretenues, des caniveaux délabrés et des immondices par terre. Pire c’est quand la saison de pluie arrive et que certains arrondissements sont complètement inondés.

Au lieu de se battre pour s’enrichir personnellement, tâchons de rendre utile l’argent des contribuables pour une gestion saine de la chose publique.

Tchadanthropus-tribune

471 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article