L’histoire vient de nous donner raison. Il y a quelques mois, nous disions que les chefs des partis politiques qui fanfaronnent partout qu’ils battront Idriss Deby sont « soit adeptes de la sorcellerie donc capables de faire des miracles soit des parfaits rigolos ».Voilà cinq mois que Deby est « réélu » président de la république cotonnière pour ne pas dire bananière du Tchad.

A part quelques rassemblements sporadiques dans la capitale mais dispersés par la police et la garde nationale et nomade (GNNT) mobilisées pour l’occasion par le zélé Ahmat Bachir, qui tonne avec bave à la télévision, tel un crapaud de saison pour déclarer l’interdiction des manifestations, il n’y a pas eu de résistance ni de farouche opposition à ce hold up électoral.

Soutenu de l’extérieur par tous ceux qui ont un intérêt quelconque (bidasses à la retraite, Barbouzes sans vergogne, épiciers transformés en politiques ou hommes d’affaires etc…) et  de l’intérieur du pays  par tous ses semblables sans passé  ni avenir, Idriss Deby vient de rempiler pour un cinquième mandat. Tiendra-t-il cinq autres années ? Dieu seul saura répondre.

Pour ses parents BILIA réunis autour de lui à AMDJARASS il y a un an « il faut battre le record de GADDAFI. Apres ces cinq années de mandat, il faut encore cinq ans et le record est battu ». Ne leur demandez pas si Dieu décide ou non du destin par ce que la plus part de ces gens ne sont musulmans que depuis 1990.

En attendant Idriss Deby vient de fêter en pompe son investiture en présence de tous les mal-élus d’Afrique, qui se soutiennent en pareille circonstance. En présence aussi du représentant du président Français, le ministre de la défense « ami » des dictateurs Africains pour apporter une caution très chère à Deby en ce moment. Pour cette cérémonie de 24 heures le trésor public aurait déboursé tenez-vous bien la somme  de 20 milliards de FCFA.

A peine investi président, Idriss Deby reconduit son premier ministre en plus de Hinda qui l’accompagnera jusqu’à son très  prochain dernier souffle, il vient de nommer trente huit (38) ministres ce qui nous fait dire que ces 40 voleurs (38 ministres, le premier ministre et Hinda) plus Ali Baba (Deby) nous voleront pendant tout le temps qu’ils seront aux affaires, qu’importe la douleur ou la souffrance du peuple Tchadien.

Le pillage des ressources du pays est devenu une pratique banale sinon ordinaire dans ce pays pétrolier de douze millions d’habitants incapable de payer quelques dizaines de milliers des fonctionnaires à la fin de chaque mois. Tout responsable ministre ou autre peut subtiliser les deniers publics et être remercié le temps de se faire oublier et revenir en force après avoir bien dansé et crié en scandant pendant la campagne électorale, le nom du président et de la première dame (diables mâle et femelle).

Entretemps notre pays occupe la dernière place sur tous les classements mondiaux ou africains. L’organisation Transparency international classe le Tchad parmi les 5 pays les plus corrompus  dans une étude faite sur 174 Etats en 2014 et 2015. Le Tchad est classé 185eme sur 188 pays sur l’indice du développement humain (IDH). L’espérance de vie au Tchad est de 50 ans. Selon une étude de l’organisation Survie, au Tchad 44% de la population est dans une situation d’insécurité alimentaire récurrente. Dans certaines régions du Tchad, les populations se nourrissent des fonds de termitières, comme le montre l’image ci-dessous.

En Afrique, selon plusieurs études réalisées, le Tchad occupe souvent l’avant dernière place c’est à dire juste avant la Somalie un pays en guerre pendant deux décennies. Il est temps que les Tchadiens de toutes les régions, de toutes les religions et de tous les partis réfléchissent à une prise de conscience afin de sauver le pays des griffes de ces sangsues incapables de se remettre en question  malgré les échecs.

Nous proposons cette réflexion de Martin Lutter King « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots »

 

Fait à Ndjamena, Le 16/08/2016

Jeunesse ARDACHI

 

292 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article