Ndjamena Le 1er septembre 2017

 

  • Salam, mon très cher frère Papou, c’est encore moi ton frère Djiddo depuis la ” vitrine de l’Afrique”. J’espère que tu as bien reçu ma première lettre ? Je comprends que tu n’ais pu répondre du fait de ton emploi du temps chargé. Quand à nous Alhamdoullilah on respire. Compte sur moi, je me lasserais jamais de te donner les nouvelles de ” La vitrine de l’Afrique». Comme les temps sont durs, on passe notre temps entre Ndjamena-midi au carrefour de Abba Boullama et le ciné de Abba Alkher pour les matchs de foot. Mine altess koulla nidorou labane. En parlant du foot, les Sao sont suspendus jusqu’en 2019, parce que encore une fois de plus Akalo l’argent de leurs déplacements. Mon frère papou, j’espère tu t’es inscrit dans une bonne école. Il faut bien étudier. Dans le Tchad de demain il n’y aura point de place pour les nuls. D’ailleurs, au moment ou dans les autres pays, les fils de Koubarat sont parmi les meilleurs étudiants, Tassi et Chouwal viennent de finir leurs études dans des instituts de quartier là-bas. Dès leur retour, ils sont nommés directeurs par décret comme d’habitude.
  • Les petits Dindo et le fil du général, passent tout leur temps à faire le tour des écoles de la ville à harceler les petites filles. Pour celle qui par malheur, refuse de les saluer ou de parler, elle finira violée à son tour comme Rahiza. La vidéo de son viole, leurs servira de pièce à chantage.
  • Angroun le grand frère de Chouwal a tellement pris (comme on dit plus volé), qu’il a arrêté de travailler. Il a amené ses enfants en France, comme y’a trop de grève ici. La grève c’est pour les enfants de Miskine. Le ministre Guirguid, celui qui détourne tout le budget de son ministère est tellement djabari qu’il n’est même pas capable d’envoyer son enfant étudié sur fond propre. Il est là à faire le tour des ministères et directions, pour trouvez une bourse à son fils. C’est pour cela que le petit Nadoum, malgré son bac avec la mention très bien n’a toujours pas eu de bourse Même les 500 bourses offertes par la Turquie de Erdogane se sont volatilisées entre les villas de ousra, le bureau du ministre et le salon de DG.
  • “En fait disons…”, Alberto a voulu nous faire croire qu’il est devenu révolutionnaire en accusant ouvertement (Il le dit haut et fort) les Nassara d’avoir monté de toute pièce le problème en Centrafrique. Quelques jours seulement après sa déclaration, à notre grande surprise on la vu à plat ventre, accroupi devant Nemo-macron, lors du sommet G5 sahel au pays de Modibo Keita. Etre Révolutionnaire ma heyin, la la ma heyin ! Il parait qu’il y’a un Nassarani dont même ” En fait disons…” on ignore le nom, est venu ici pour changer la constitution des Tchadiens. Espérons qu’il n’est pas revenu pour changer complètement le pays. On ne sait jamais, comme Alberto est tout le temps au village occupé à faire le buzz sur Facebook et Instagram.
  • En fait disons les Nassara tellement que Worworo Alberto da, il vient de nous lancer un sol-sol dans lequel gal ké “Quand Blanc dit quelque chose, il faut suivre. Voilà la réalité». En fait disons… Depuis qu’il a reçu son “Warwiriin” de la part de Nassara, Alberto s’est tourné vers “la Prince”. Il l’accuse de vouloir déstabiliser sa paix chèrement acquise. Mais le “la Prince” ma heyin, la la ma heyin ! Avant de se frotter à “la Prince”, il devait demander à Iyal-Barca qui est “la Prince” ? Ils lui diront comment Chala fat Neymar. Un sage Toubou disait “quand on est à court d’arguments, on peu même accuser le margouillat d’avoir cassé le canari”. Pour nous endormir plus, après la faillite de l’Etat et la dilapidation de tous nos deniers publics, ” En fait disons… ” La dernière nouvelle est qu’il est parti quémander chez Marianne. C’est la mode PND (Programme national de détournement). Il est aussi devenu, spécialistes en diversion de masse. Gawal est tous les soirs à la Télé-Tchad, pour parler de 16 mesures qui sont devenus 32 maintenant, après il nous bombarde avec l’histoire de réduction de salaire et maintenant il est arrivé avec une historiette de faux-diplôme. On connait bien ceux qui deviennent directeurs à 23 ans avec un faux diplôme et détournent nos milliards. Qui connait pas qui ici ? Kalbat ma yanfa yakay !
  • En parlant de faux diplômes yakay ! Bino et Chouwal viennent d’être renvoyés de la fonction publique, mais on sait déjà qu’ils seront nommés ailleurs très bientôt. Quand à l’argentier Gara Gawi et ses adjoints, ils ont tout simplement refusé de se faire contrôler par IGE dans leur trésor. C’est toute honte bue que les inspecteurs étaient obligés de faire demi-tour. Alimé hami ma lib coco !
  • La langue de Molière fatigue tellement nos ” responsables” Tal chiffa lek la lettre du ministre Abiyat avec ses 16 fautes d’orthographe graves. Quand le général Markoup a pris fonction, Gal ké ” À trabeur de à bou… Moi je suis un militaire, pas de commentaire “. Wa kan hadjét, Les doukou nationaux vont te sortir toutes sortes excuses tels que ” Le français n’est pas sa langue maternelle” ou bien l’autre ” Il est arabophone”. Même Oustaze est fâché, il disait ” Nous les arabophones refusons désormais de couvrir les djahilophes “. ” En fait disons…”, pour être ” responsable ” et durée au poste dans le pays de Toumai, pas besoin de diplôme, de compétence, ni d’expérience il faut juste être :
  1. Doungourou, savoir bien taper le tam-tam national de sa majesté le sultan General président petit fils de celui qui a tué le dragon à trois têtes
  1. être de la famille de ceux qui ont amené la ” démocratie et la paix chèrement acquise ” aux tchadiens
  2. être le frère, la sœur et le beau-frère, le fils de la sœur ou de fils/fille de la cousine de la tante de la Princesse de ” CHARI Damirgué”.
  • On appel ça Le PAC (Parents, Amis et Connaissances). Il faut être membre. Même notre célèbre Vouvouzela pour garder sa place, a dit ‘’Je donne un coup de boxe à tous nos activistes apatrides qui dérangent le sommeil du Sultan Président’’. Comme disent nos parents Ivoiriens ‘’S’il est garçon il n’a qu’a donner coup de Boxe’’ aux voleurs de la république, aux violeurs ou au général sounouna-wahit qui a assassiné 11 citoyens.
  • Le général est encore là à se pavaner comme s’il avait juste tué 11 moutons. La justice c’est pour les Tchadiens mais pas les Ousra. On t’abat et on paye, chounou fi ? Il parait que ” En fait disons…” Alberto est l’un de présidents le plus riche et le mieux payé au monde, tellement qu’il a pris, il a même un compte au Panama. Gourouss pétrole bakan macha da, irifna khalass !!! Après le petit Khawaf, c’est au tour du fils ainé de l’opposant d’intégrer le SMP. Lui aussi est nommé DG de la banque de BOLOLO. Les morts sont vraiment morts maintenant. Khalass kalam justice kamaal ! Tu sais plus rien ne nous étonne ici, même Hourou le gueulard du quartier qui se prend pour un model, vient de donner en mariage sa petite sœur Samhata au ministre Kirché, celui là même, qui a enlevé et abattu son oncle Yeskou. Il espère aussi devenir affairiste comme Albella. Au carrefour de Abba Boullama on appel Hourou et Albella les ” Akhti djabani “. Tout est mélangé ici, même la culture. Fini nos Ganga Koura, bazagua, Saï, Nougara, Algaita, Kidi… Lors de mariages ont sait plus qui est de quelle culture. Tout le monde se transforme en Soudanais d’un soir ou même en Hindou pour ceux qui sont en haut, Maharadja bess tra ! Sakhafa à même fait venir une chanteuse soudanaise lors de son mariage et Bahabar n’a pas raté l’occasion pour ” faroter” avec des billets de 10.000.
  • Kali minak bess ! Bahabar fait le gros dos ici, alors que les gens disent qu’aux villages ses parents n’ont même pas accès à l’eau potable et que sa sœur est morte sur le dos d’un âne par manque de soins lors de son évacuation. Pendant ce temps sa belle-mère et sa femme soignent même leurs maux de tête à l’étranger.
  • Hay tara ! A Cause de l’argent, certains sont devenu des renégats. C’est ainsi que Azarak est allé au village pour dire que BIG BOSS était celui qui a tué tous leurs enfants. Depuis il est vomis par tous les Tinda-Tinda. On appelle ca le ” Wagoulate”.
  • Les neveux du général Bournouk, ont tabassé Albella devant tout le monde au rend point de Hillé Nassara. Ridjilena marago ! Depuis le mariage de Am-aboua, Albella pense qu’il est devenu Ousra. Ils l’ont tabassé, parce qu’il a osé demander la main de leur sœur Chela comme deuxième femme.
  • Kay chari tamayné ! Depuis qu’ils ont bouffé et investi tout l’argent du pétrole à l’étranger, tout le monde se cherche, même Général cidal khanam a pris une boutique au détriment de commerçants lors de l’inauguration du marché “moderne” d’Abéché.
  • Dans la ” vitrine de l’Afrique ” même entreprendre est devenu compliqué. Ton cousin Angalgal voulait créer une entreprise de vente de Angara. Mais après avoir bien préparé son dossier et déposé à la banque de Diguel pour financement, le banquier a vendu le projet à la sœur de général Bournouk. Depuis cet événement, Il cherche un visa. Il est vraiment déçu. Hier il disait : ‘’ Ces gens là ont rendu N’djamena le Bouta de l’Afrique et le miroir de la pauvreté ’’. Tu te rappel de Hougra Kifaya ? Le Senghor du quartier, l’homme à la plume d’or, celui qui était toujours premier de sa classe à l’école Chouhada ? Il est devenu l’un de jeune le plus actif contre l’injustice. On dirait qu’il a bien lu et compris la citation de Frantz FANON : ” chaque génération découvre sa mission, l’accomplit ou la trahit “, et celle de Desmond TUTU “Si tu es neutre en situation d’injustice, alors sache que tu as choisi le côté de l’oppresseur”.
  • Autre chose, la pluie a fait beaucoup de dégâts, la « vitrine de l’Afrique » est totalement inondée. L’eau est rentrée jusqu’à dans le salon de Sahibi, il a tous perdu : fauteuils, la télé, la radio, tapis … Quand aux routes construites par l’entreprise de Arda, ils ne tiennent plus. Il faut des pirogues pour traverser Chariyé Sabeyine. Même la maison de Abba Sabour s’est effondré, son fils koula idena kassar pendant l’eboullement. Actuellement c’est Foc leyin, tiit leyin et oussoud amba ouda. Je oublié de te dire, grands Djinna et Tatouri te saluent beaucoup et demandent haut et fort que tu leurs envoies du SEIZEMESURISILINE, il n’est pas encore disponible dans nos pharmacies ici. Comme le temps c’est de l’argent chez vous là-bas, je m’arrête ici pour le moment. Porte toi bien d’ici là et j’espère avoir une réponse bientôt.
  • Cordialement, ton ami et frère de toujours, Djiddo depuis “la vitrine de l’Afrique”.
  • Salah HABRE
1813 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article