De sources bien renseignées, Laoukein Médard, ancien maire de Moundou, a été convoqué par la police de la surveillance territoriale de sa ville Moundou pour détention illégale d’arme de guerre. Il faut le noter depuis longtemps que l’administration et le gouverneur de la région ont eu des instructions pour lui saper le moral. Si le constat de détournement lui a été imposé par le régime du MPS, depuis lors monsieur Laoukein subit inlassablement des pressions et des provocations de la part du régime. Sans doute, sa dernière tournée en France et en Allemagne n’a pas été vue d’un bon œil par le régime Déby, et ses déclarations sur les dénis de droits de l’homme n’ont pas pu passer.

Pour revenir au sujet du jour, face à ceux qui l’interrogeaient, Mr Laoukein Médard aurait refusé de rentrer chez lui et s’est constitué prisonnier. Lors de sa convocation pour détention d’arme, il a présenté son autorisation de port d’arme délivrée par le ministère de l’Intérieur. Malgré la pièce justificative, la police a confisqué l’arme et a demandé à Laoukein de rentrer chez lui et de revenir jeudi prochain. Une méthode arbitraire qui n’a pas pu passer.

L’ancien maire de Moundou a dit qu’il ne rentrera pas chez lui sans son arme.

Tchadanthropus-tribune

1464 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article