Par un décret lu sur les ondes de la présidence des Itno, les militaires tchadiens qui n’étaient pas touchés par les 16 mesures se trouvent dépouillés d’une partie de leurs salaires et primes à cause d’une restriction budgétaire imposée par une délégation du FMI lors de son dernier passage. Cette mesure drastique touchera aussi les députés. Lors de la cession du mardi 04 juillet 2017 à l’Assemblée nationale, un point sur la loi de finances devrait définir un meilleur cadrage et un réajustement des dépenses et recettes qui seraient adaptés à la crise financière du moment. Haroun Kabadi aurait annoncé lui-même cette mauvaise nouvelle aux députés. Pour info, le FMI aurait constaté un excédant budgétaire de 11 milliards à résoudre dans l’urgence… À suivre.

1811 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article