Au Tchad, les victimes de l’incendie du dépôt des munitions au camp de la réserve stratégique dans la nuit du 18 au 19 juin 2024 dénoncent la non implication des autorités tchadiennes pour la prise en charge des victimes. Les différentes déclarations faites au lendemain de cet incident n’ont pas été suivie des faits.

points qui continuent à enregistrer les victimes. Et là on va compiler ça dans un seul dossier ».

Ce fut « une très belle déclaration du chef de l’État, tout comme le gouvernement aussi, à travers le Premier ministre, mais jusqu’au jour d’aujourd’hui, il y a pas un comité formel désigné par l’État, qui est venu faire le recensement réagit une victime suite à la déclaration des autorités qui ont promis venir au secours.

C’est pourquoi le comité du collectif des victimes ont fait un point de presse pour informer l’état de la situation de ce malheur. Certaines populations souffrent énormément de manque d’abris et donc on demandera même à l’État de venir à leur secours, ne serait-ce que leur donner à manger et puis des bâches pour permettre à ces gens-là d’être à l’abri des intempéries. »

Tchadanthropus-Tribune avec Rfi

244 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire