Bonjour, cher administrateur du site Le Tchadanthropus-tribune.

Par devoir moral et de justice, je vous écris aujourd’hui pour dénoncer la cabale lancée contre Martin Inoua Doulguet, directeur du journal Salam Info. Je suis un magistrat ayant suivi de près routes les procédures lancées contre ce jeune depuis la création de son journal. Dépassé par cette cabale honteuse, j’ai décidé aujourd’hui de vous écrire pour informer le peuple de ce qui se prépare contre le jeune journaliste.

Alors qu’il passe la plus grande partie de son temps à répondre aux nombreuses plaintes de ses détracteurs, le Directeur de Publication de Salam Info Martin Inoua Doulguet est désormais dans le viseur du ministre d’État ministre secrétaire général de la présidence Kalzeubé Pahimi Debeut qui demande la fermeture pure et simple du journal Salam Info et la condamnation de Martin Inoua Doulguet.

Moussaye Avenir de La Tchiré-Kalzeubé Pahimi Debeut-Djimet Arabi, voici l’alliance formée contre le Trimensuel Salam Info. Un seul objectif : condamner Martin Inoua DOULGUET et fermer son journal par tous les moyens.

Selon des sources bien informées, le ministre d’État ministre secrétaire général de la présidence a instruit Djimet Arabi, ministre de la Justice de fermer le journal Salam info. Ce, après une fiche dressée par Moussaye Avenir de la Tchiré en tant qu’agent secret contre le Directeur de Publication du journal Salam Info. Ce dernier a réussi très intelligemment à manipuler le ministre Kalzeubé.

En effet, dans sa dernière livraison, le journal Salam Info dans un article titré « Kalzeubé monnaie les nominations à la présidence » a dénoncé les pratiques peux orthodoxes du ministre d’État ministre secrétaire général de la Présidence. Ce qui l’aurait mis dans tous ces états. N’ayant pas d’arguments pour engager officiellement une procédure contre le Journal Salam Info, Kalzzubé se trouve seul face à la vérité qu’il a de la peine à digérer. Une occasion pour Avenir de La Tchiré qui cherchait depuis près de deux ans la tête du Directeur de Publication du Journal Salam Info. Avenir de la Tchiré a rapidement dressé une fiche sous sa casquette d’Agent secret contre Martin Inoua Doulguet et soumis à Kalzeubé qui n’a pas hésité à réagir. Aussitôt, le ministre d’État ministre secrétaire général de la Présidence a instruit son collègue de la Justice à prendre de mesures contre Salam info. La suspension pour trois mois du journal Salam Info serait le vent qui annonce la tempête de la fermeture définitive.

Il faut rappeler que Moussaye Avenir de La Tchiré dans sa logique d’en découdre avec le Directeur de Publication du journal Salam info (farouche concurrent du journal Abba Garde), réussit à développer au jour le jour des stratégies pour atteindre son objectif. Il ne laisse aucune occasion qui pourrait mettre en difficulté sa proie passer. Hier, c’était manipuler le procureur à poursuivre Martin Inoua Douloguet pour faux et usage de faux. En plus du procureur, Moussaye Avenir de La Tchiré a réussi à manipuler Alladoum Djarma Baltazaer, Eric Ngarlem Toldé &, le président de la HAMA, Me Alain Kagonbé, Toupta Boguena qui ont chacun essayé d’une manière ou d’une autre de faire taire Martin Inoua Doulguet qui décide volontiers d’être au service de la vérité quelque soit le prix à payer. N’ayant réussi à atteindre son objectif malgré toutes ses manœuvres, le Bourreau de Salam Info dans sa casquette d’ANS a réussi à embarquer Kalzeubé.

Si fermer le journal Salam Info pouvait faire plaisir au trio Avenir-Kalzeubé-Djimet, la jeune démocratie tchadienne, elle, prendra un coup sérieux. L’opinion internationale est donc interpellée à veiller à la bonne marche de la liberté de la démocratie tchadienne et plus particulièrement à la liberté de la presse.

Aujourd’hui à la présidence de la République comme au ministère de la Justice, tout le monde sait que c’est Kalzeubé qui a instruit Djimet ARABI de faire condamner Martin INOUA DOULGUET et de fermer son journal. Cela fera reculer significativement la démocratie. En notre qualité de juge ayant prêté serment de servir la vérité, nous ne pouvons plus fermer les yeux sur cette magouille. Ayant personnellement suivi cette procédure, je tiens à informer l’opinion nationales et internationale que ce qui se prépare contre le Directeur de publication du journal Salam Info est très grave. J’ai prêté serment pour servir le peuple tchadien et non pour servir Kalzeube et Djimet ARABI, moins encore leur allié Avenir de la Tchiré. Je regrette que des journalistes puissent croupir e prison pour avoir fait leur travail.

Correspondance particulière

N’Djamena – Palais de justice

Tchadanthropus-tribune

238 Vues

  • N’importe quoi, ce torchon de texte.
    si le fameux faux correspondant particulier pouvait s’afficher , il comprendra ce que ça veut dire la vérité.
    Ton Inoua, un ingrat né qui veut contaminé toute une société avec quel bassile de koque on ne sait jamais, mérite mieux encore que ce qui vit aujourd’hui. Je vous rassure qu’il n’y’a aucune cohérence dans cette salle correspondance qui ressemble fort a délire. …

    Commentaire par ALLADOUM DJARMA BALTAZAR le 18 septembre 2019 à 17 h 19 min