L’affaire a affolé la toile et les réseaux sociaux. Dans une vidéo devenue virale, on montre un jeune tchadien aux mains d’un milicien Libye, en train de lui infliger des sévices d’un autre âge.

Même s’il est loin les antagonismes Tchad/Libye dont la finalité est très connue, aucun tchadien ne mérite de tels sévices. Des tortures contre le versement d’une rançon

Pour la famille de ce jeune Nassour Mahamat Issak.

Dans la brutalité qui lui a été infligée, on entend bravement le jeune compatriote répondre «Je suis Tchadien, je viens du Tchad. Je suis de Hissein Habré. Si vous voulez me tuer, tuez-moi».

Cette réponse émouvante a réveillé les sentiments patriotiques d’un nombre croissant de nos compatriotes. Certains ont porté le slogan de l’époque, des mots forts prononcés par l’ex-président défunt. « Un soldat tchadien vaut 100 soldats libyens », dixit le Président Elhadj Hissein Habré. Son dernier message « Mes idéaux sont là, dans le cœur de ces innombrables lionceaux ».

Il faut noter que le ministère des Affaires étrangères a publié un communiqué pour dénoncer cet acte barbare, et que la rançon serait payée par une compatriote.

Tchadanthropus-tribune

1451 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire