En réalité, Idriss Déby invite les chefs de tribus libyens pour couper l’herbe sous les pieds des rebelles tchadiens installés dans le Sud libyen. Déby n’a aucun mandat d’un organe continental ou international afin d’intercéder auprès des franges libyennes. Son initiative résume fort l’entendement d’un lobbying qui lui permettrait de mettre en dissidence les tribus libyennes contre ceux qui sont installés dans leurs zones. Si la situation stable des rebelles tchadiens perdure, les problèmes des territoires vont resurgir, car parmi ces chefs de tribus, il y en aura qui seront tentés par l’aspect corruption. Le communiqué flatteur des communicants de la présidence des Itno est de la poudre aux yeux. Plusieurs observateurs affirment avec insistance qu’à défaut d’offensive militaire en territoire libyen, Déby cherche à déstabiliser la zone en recevant ces chefs de tribus, et sans nul doute, chercher a soudoyé quelques-uns parmi eux… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

1643 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article