De sources concordantes, depuis 2 semaines, entre le général dissident Khalifa Haftar et Idriss Déby le courant ne passe pas. Des promesses non tenues entre les deux entités ont terni les positions jadis rapprochées entre les deux hommes. C’est pourquoi une certaine malléabilité est constatée sur le terrain au sud de la Libye. Certains groupes armés tchadiens circulent sans restrictions des hommes de Haftar, et d’autres se rapprochent militairement de lui. Certains observateurs indiquent le rapprochement d’Idriss Déby du régime de Sarraj à Tripoli sur les conseils de la France, chose qui déplairait fortement au général Haftar, lui qui déclarait déjà moins d’une semaine les limites des accords de Skhirat au Maroc, lui encore, qui dénonçait ouvertement l’illégalité du pouvoir de Tripoli. Si cette information s’avérait vraie, cela compliquerait clairement les stratégies du régime de N’Djamena.

 

Tchadanthropus-tribune

2000 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article