Lu pour vous sur Toubou Média.

Le gouvernement tchadien offre un permis d’explorationminière au groupe israélien Benny Steinmetz Group Ressources (BSGR) du milliardaire Benny Steinmetz.

Selon nos sources au ministère des Mines, un protocole d’accord concernant l’exploitation de l’or de Miski a été signé entrele premier Israélien Benjamin Netanyahou et Idriss Déby lors de la visite de cedernier à Jérusalem. La société BSGR dirigée par Benny Steinmetz, un proche duLikoud, le parti au pouvoir en Israël et la société de M. Abdraman MahamatItno dit “Bedey” sont alliés dans ce montage. Une future co-entreprise sera mise en place avec BSGR détenant les actions majoritaires à hauteur de 51 %, la société de Bedey à 30 % et les 19 % restantseront cédés à la SONADIM, la nouvelle société d’État.

Toujours selon nos sources à N’Djamena, lesIsraéliens auraient déjà envoyé une équipe qui logent au Hilton Hôtel depuis le5 décembre et chercheraient un immeuble pour leur futur siège au Tchad. Ilfaut signaler que le gisement d’or de Miski, découvert par une équipe d’ingénieur chinois en 2015, est considéré comme l’une des plus importantes mines d’or aumonde. Dans une exploitation industrielle et intensive, la mine aura une duréede vie de deux cents ans. Le gisement de Miski, selon les prévisions de BSGR, pourrait produire 20 tonnes d’or par an les cinq premières années avant demonter en rythme.

L’agenda de la visite de Deby en Israël était clair : avoir le concours des sociétés israéliennes pour exploiter l’or deMiski ; les sociétés israéliennes étant vues par beaucoup de dictatures comme spécialisées dans le travail en “zone hostile”. L’autre agenda est l’achat d’armeet de drones, mais aussi le recours à des mercenaires israéliens (nous reviendrons dans un prochain article sur les sociétés de sécurité israéliennes approchées par le régime).

L’opinion tchadienne doit se lever comme un seul Homme pour refuser ce énième pillage du sous-sol tchadien après la catastrophe du projet Doba.

Correspondant Toubou Média à N’Djamena.

3010 Vues

  • Hélas, de quelle opinion parle t-on ? Ils n’existe point des hommes dont on aimerait entendre, mais au regret de faire ce constat amère qui à démontrer que les citoyens Tchadiens sont considérés comme mobiliers que le propriétaire comptabilise aves ses biens personnels. Par conséquence, cela illustre bien la façon de la gouvernance et la gestion du patrimoine du pays .

    Commentaire par SEIDOU TRAORE le 14 décembre 2018 à 2 h 04 min
  • Je partage entièrement l’opinion de M. Seidou Traoré. Il n’y a point d’hommes capables en ce moment dans ce pays pour réagir mais surtout poser des actes. Les Déby pour ne pas dire les zakhawa ont réussi dans toutes leures entreprises.Ils gouvernent et puisent ce qui leur plait dans ce pays. On est d’une passivité telle que personne ne pourra nous défendre. Nous n’avons qu’à nous en prendre à nous mêmes. Je leur tire tout de même mon chapeau quand bien même cette idée va à l’encontre de ma conviction.

    Commentaire par Bandar le 14 décembre 2018 à 8 h 15 min