De source bien informée, plusieurs millions de FCFA ont encore pris des directions inavouées. Le régime de feu Idriss Déby a habitué les fonctionnaires du MPS à dilapider les biens de l’État dans une impunité criante.

La mairie de N’Djamena est devenue depuis plusieurs années la vache à lait, qui permet à tous ces gestionnaires de s’en mettre plein les poches, sachant qu’au pire, personne ne répond devant la justice, et qu’au sommet de l’État, des complicités évidentes permettent à n’importe qui de se sucrer sur le dos des Tchadiens.

Combien de maire ont été pris la main dans le sac, et malgré les diverses dénonciations des médias, et les conclusions mêmes de l’inspection générale de l’État, rien n’est fait.

Le Tchad manque d’argent, certes, mais toutes ses richesses pécuniaires sont dans les poches des individus, souvent drapés de grands djellabas, ou en costumes cravates. Ils viennent jurer le Coran ou la Bible à la main, et pourtant fort de ce serment, ils continuent de sucer le sang des Tchadiens.

L’État doit se réveiller et appliquer la loi, emprisonner selon les lois du pays et reverser les biens des Tchadiens au trésor public. S’en est assez…

Correspondance particulière depuis N’Djamena.

Tchadanthropus-tribune

1028 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire