A travers une sortie médiatique ce jeudi, 14 octobre, le porte-parole du Collectif des lauréats de l’éducationNeuzilka Emmanuel, a annoncé la reprise des manifestations pour exiger leur intégration à la Fonction publique.

Selon Neuzilka Emmanuel, le Tchad est un pays doté de tous les éléments constructifs pouvant améliorer les conditions de vie de ses paisibles citoyens. Car, poursuit-il, il regorge énormément des ressources humaines aptes, capables et naturellement riche en ressources minières.

“Malheureusement, il est pris en otage par une famille, un club d’amis, des groupuscules et des individus égoïstes capables de tout sauf la justice”, dénonce-t-il.

Pour lui, comment comprendre que d’un côté, l’on crie le manque d’argent alors que de l’autre, le recrutement clanique, sélectif continue son beau chemin dans l’armée comme à la Fonction publique ? “Nous lauréats professionnels de l’éducation en instance d’intégration à la Fonction publique réitèrent leurs actions de la rue et rappelons au gouvernement que nous ne passerons jamais encore autre concours pour notre intégration, et ne pouvons soutenir ou remercier ceux qui n’ont rien fait pour nous”, déclare Neuzilka Emmanuel.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

301 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire