La gabegie et la mauvaise gestion gangrènent tout le pays.

Qu’arrive-t-il à la télévision nationale ?

Y’a-t-il vraiment un problème de ressources humaines, ou juste des négligences avérées ?

En tout cas ce qui était perçu jusqu’à ces derniers moments comme le joyau de la communication accumule les déboires jusqu’à offusquer tout citoyen, n’en parlons pas de nos compatriotes de la diaspora.

Miroir national à cause des montants énormes engloutis pour sa reconstruction, les images du télé-Tchad sont dans le noir depuis hier soir. C’est la faute à personne dit-on dans les coulisses des bâtiments. Bien évidemment c’est la faute aux responsables qui ne laissent des amateurs avec aucune notion de gestion. D’ailleurs c’est le cas de cette direction générale de la télé-Tchad avec à sa tête un commerçant et fournisseur en même temps. Où est la probité dans ce cas, où est le professionnalisme ?

Comment s’organise-t-on jusqu’à priver des milliers de nos compatriotes téléspectateurs parce que des responsables véreux n’ont pas payé Canalsat. Il est inconcevable pour un pays comme le nôtre qu’au sommet de l’État l’on ne sache point prendre des décisions républicaines pour rehausser un département considéré comme le fleuron des réalisations du régime MPS.

Ces anomalies si elles étaient perçues dans un pays qui se respecte, tous les responsables auraient rendu leurs tabliers. Mais au Tchad, la culture MPS a prévalu, le médiocre se trouve au milieu des cancres qu’on remet en place. Ceux qu’on appelle responsables n’ont aucune éthique, et l’amour du pays n’en parlons pas.

Comment concevoir laisser un écran définitivement sombre (ressemblant à un fait de coup d’État à la Gabonaise). Mais au Tchad actuellement, qui se soucie de la situation des choses bien faites ? Allez même jeter un coup d’œil sur le site de la présidence des Itno, le site de la présidence bien sûr. De l’incompétence à gorge déployée. Voilà comment se résume la télé-Tchad et ses déboires, de l’incompétence. Dommage.

Tchadanthropus-tribune

1074 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article